Après quelques semaines de manifestations massives dans les rues, et lorsque le pays était encore en état de siège et couvre-feu, notre journaliste Claudia Aranda a été détenue pendant quelques heures par des carabiniers [N.d.T. Institution militaro-policière du Chili]. Il a fallu mobiliser une équipe spécialisée d’avocats pour la libérer.

Ce samedi 23 novembre, la correspondante argentine de Pressenza, Paula Acunzo, qui a obtenu son accréditation au Chili précisément pour couvrir les événements de la Place de la Dignidad (ex-Place Italie) à Santiago, en plein cœur de la ville, a été agressée et battue en plein dans le visage par des carabiniers.

Après qu’une des voitures lance-eaux l’ait mouillée, elle a essayé de se protéger sous son casque de presse, puis, elle a été frappée avec un baton par un carabinier dans la partie inférieure de son œil gauche, tandis que l’appareil photo avec lequel elle travaillait était cassé.

Les faits seront dénoncés et enregistrés, comme le prévoient les procédures, tant au sein de la police que devant l’Institut national des droits humains et aussi au Collège des journalistes du Chili.

La vidéo suivante, de Claudia Aranda, présente le témoignage (en espagnol) de la correspondante qui a été attaquée.

Pour voir la vidéo ( 0′ 54′′ ) avec les sous titres en français : 1. Cliquez sur l’icône Sous-titres (rectangle blanc en bas a droite de la fenêtre du lecteur vidéo). 2. Cliquez sur l’icône Paramètres (roue dentée en bas à droite), puis cliquez successivement sur Sous-titres, puis sur Traduire automatiquement. 3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, faites défiler la liste des langues et cliquer sur Français.