Un extrait de la vidéo de Manu Chao sur Twitter #FreeAssange inonde les réseaux sociaux alors que les appels à la libération de Julian Assange et contre son extradition vers les États-Unis se multiplient. Des gens ordinaires qui appellent à la protection d’un journalisme libre et de Julian Assange élèvent la voix chaque jour avec des journalistes, des artistes, des juristes, des politiciens et des universitaires.

Manu Chao a posté son appel sur son compte Twitter, en chanson :

Dans un plaidoyer désespéré, Edward Snowden, le lanceur d’alerte de la NSA qui a agit au nom de l’intérêt public, et qui est lui-même menacé par les États-Unis mais qui a obtenu l’asile en Russie et y vit, a demandé au président Trump de libérer Assange. Il écrit sur Twitter : « Monsieur le Président, si vous n’accordez qu’un seul acte de clémence pendant votre mandat, alors veuillez libérer Julian Assange. Vous seul pouvez lui sauver la vie ».

À son tour, Oliver Stone, le réalisateur américain primé, sur une photo avec le slogan « Je suis Julian Assange », appelle à l’arrêt de la censure des journalistes. La prochaine audience du tribunal de Londres pour l’affaire de l’extradition d’Assange vers les États-Unis est fixée au 11 décembre, tandis que la décision devrait être annoncée dans un mois, le 4 janvier 2021.

 

Articles complémentaires :

Appel à protestation contre l’extradition de Julian Assange – Ouverture de l’audience le 24 février

Julian Assange en détention dans un état grave : Rapport de l’envoyé des Nations Unies

Traduit de l’anglais par la rédaction francophone