Par Carlos Santos (*)

Les théories scientifiques développées par des groupes indépendants et non reliés entre eux sont parvenues à la conclusion suivante : Il se produira un événement à l’échelle mondiale qui changera l’histoire de l’humanité d’une manière très particulière. Bien que les prévisions ne coïncident pas avec des dates précises, elles ont toutes un dénominateur commun : ce sera au cours de ce siècle et dans quelques décennies à peine.

L’événement lui-même, ou la somme des événements, a été dénommé SINGULARITÉ et présente des caractéristiques uniques : les tendances des événements en général ne s’accélèrent pas dans le cadre de leurs propres caractéristiques, mais changent brusquement ou s’effondrent et recommencent.

Ces prévisions ont pu être établies en traçant des courbes depuis le tout début des temps, en contemplant l’évolution des écosystèmes naturels et les différentes étapes importantes de l’histoire humaine universelle.

Des spécialistes tels qu’Alexander Panov, Ray Kurzweil et bien d’autres, ont pu établir ces considérations en mélangeant des variables aussi diverses que les sources d’énergie, l’automatisation, l’intelligence artificielle, le mode de production et de consommation, etc.

Cependant, la plupart des théories considèrent la science et la technologie comme « créatrices de ce futur » plutôt que comme des produits concomitants à l’évolution de l’espèce, etc…

Nous considérons que le changement naîtra de la conscience même de l’être humain, dans sa dimension humaine et spirituelle, et qu’en conséquence de ce changement, les transformations les plus périphériques auront lieu. Cela n’exclut pas la technologie, l’intelligence artificielle ou le génie génétique ; au contraire, cela les place en première ligne et en fait des véhicules et des prothèses de ce changement.

En bref, nous prenons la SINGULARITÉ comme un grand outil d’analyse théorique pour imaginer le monde auquel nous aspirons et aussi pour nous avertir des dangers qu’un changement d’une telle ampleur pourrait entraîner.

Sinon, comment pourrions-nous parler sérieusement de cet avenir chaotique ? C’est comme si nous étions sur un navire attiré par la force gravitationnelle colossale d’un trou noir, dans une zone où le temps et l’espace sont déformés. Serions-nous capables de savoir l’heure ou de calculer la distance jusqu’au vortex central du trou noir ? Ne cherchons pas à faire de la futurologie… encore moins dans ces conditions.

Mais analyser les choses de ce point de vue, en plus d’un avertissement, peut être un excellent moyen d’imaginer quel genre de monde nous voulons pour demain.

Notre champ d’intérêt est centré sur l’existence humaine et c’est de là que nous faisons notre analyse qui ne prétend bien sûr pas avoir de « rigueur scientifique », peut-être que plus tard nous pourrons aussi analyser la science actuelle et son apparente rigueur et infaillibilité.

Nous recherchons l’évolution de l’être humain, nous aspirons à une révolution de sa conscience et de ses valeurs, nous rejetons la réification de l’être humain et la vision apocalyptique de l’avenir ; nous ne rejetons pas l’utilité des machines si elles contribuent à libérer l’être humain du travail ; nous rejetons toute concentration de pouvoir et nous souhaitons l’expansion de la liberté humaine non pas pour la minimiser et la diriger depuis le centre en mettant à sa place des algorithmes sans âme.

Comme vous pouvez le voir, l’avenir peut avoir de nombreuses nuances… Nous sommes disposés à discuter avec ceux qui s’intéressent à ces questions.

Quel est votre vision du futur ?

(*) Carlos Santos est enseignant et a participé toute sa vie au Mouvement humaniste. Au cours de la dernière décennie, il s’est consacré à la production audiovisuelle en tant que réalisateur, producteur et scénariste de documentaires et de fictions par le biais de sa société de production Esencia Humana Films.

Groupe d’études ‘Scénarios Futurs’

Étude de processus, travail en équipe et production humaniste.

Si ces sujets vous intéressent (l’avenir de l’humanité, la singularité, etc.), vous pouvez participer à notre groupe d’étude en contactant :

escenariosfuturos21@gmail.com

escenariosfuturos.org

Traduction de l’espagnol, Ginette Baudelet

L’article original est accessible ici