Un nouveau paysage mental émerge au Chili

13.12.2019 - Reykjavik, Islande - Pressenza Iceland

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Portugais, Grec

Un nouveau paysage mental émerge au Chili
(Crédit image : Riccardo Marinai)

Par Petur Gudjonsson

Il n’y a rien de nouveau dans le changement des paysages. Cela se produit pendant la vie de l’individu, quand vous êtes un petit enfant, vous avez un certain paysage et un paysage différent quand vous êtes un adolescent et ainsi de suite.

Si vous demandiez à un adolescent s’il aime jouer dans le bac à sable, il vous regarderait d’une manière étrange parce que jouer dans un bac à sable ne correspond pas à son nouveau paysage.

Il n’y a pas que les individus qui changent les paysages. La sensibilité d’un pays, par exemple, d’une nation ou d’un groupe de personnes change et à un moment donné, ils rejettent certaines choses qu’ils avaient l’habitude d’accepter.

Dans les révolutions, on accepte des choses qui n’ont jamais été avant et après les révolutions, il se passe la même chose : des choses qui se sont passées avant ne sont plus compatibles.

Ce sont les changements mécaniques des paysages en nous. Nous pourrions aussi l’appeler une autre sorte de sensibilité, quelque chose comme un espace où certaines choses s’intègrent et d’autres non. Aujourd’hui, il semble cependant y avoir une ouverture pour un paysage complètement nouveau qui a à voir avec quelque chose de plus profond : l’être humain qui se manifeste.

En d’autres termes, c’est comme si l’humain, profondément, commençait à devenir normal, et c’est quelque chose qui est souhaitable.

Cela est en train de se passer en ce moment au Chili, non pas par des intentions personnelles, non par la méditation, mais plutôt par quelque chose qui s’est produit et qui a permis aux gens de cette culture de se connecter profondément les uns aux autres. Oui, ils protestaient contre un système oppressif, mais c’était beaucoup plus que cela. On peut le voir en observant comment les gens se sont traités et se traitent les uns les autres… avec amabilité, avec aide, en appréciant la compagnie des uns et des autres, en se relationnant avec leurs voisins et avec d’autres, ce qui ne se passait pas auparavant.

Toutes ces protestations se déroulent le plus souvent de manière nonviolente et aussi parfois sans crainte. Il est difficile de dire combien de temps cela va durer, mais il y a déjà eu quelque chose qui est comme un avant-goût de quelque chose à venir. Ce qui se passe actuellement au Chili, où les gens ont des rapports différents les uns avec les autres, leur apparence et leurs sentiments, c’est ce qui va se passer dans chaque pays au cours des trois ou quatre prochaines années.

Il y aura un soulèvement dans lequel les gens en auront assez d’un système oppressif qui n’est pas à sa place en ce moment, qui ne correspond plus à un nouveau paysage. Les présidents, les hommes politiques, les hommes d’affaires, les personnalités religieuses n’entrent pas dans ce nouveau paysage ; ils appartiennent à un paysage ancien. Donc, au Chili, non seulement ils essaient de se débarrasser du président, mais ils essaient de se débarrasser du système, du système néolibéral.

C’est apparemment ce qui se passe, mais au-delà de cela, ce qui vraiment l’impulse est autre chose, quelque chose qui, depuis le plus profond de l’être humain, veut rompre avec la perte, quelque chose d’essentiel qui déclenche ce phénomène. Ce qui se passe au Chili va au-delà des intentions personnelles, peut-être une intention profonde, qui n’est peut-être pas perçue comme telle. Pour cette raison, elle peut bien ne pas durer longtemps. Ensuite, il y aura le souvenir d’un nouveau paysage, puis quelque chose d’ancien, quelque chose qui ne correspond pas vraiment.

Qu’est-ce qu’il y a de si spécial au Chili ? Fondamentalement, trois choses : Le pays s’est enflammé du nord vers la plupart des villes du sud, spontanément, sans coordination, et un pays qui est aussi long que les États-Unis est large, c’est-à-dire 4500 km.

Deuxièmement, la manifestation dure depuis des semaines et, malgré les répressions, le même climat émotionnel et les mêmes relations positives continuent d’exister.

Troisièmement, parce que le Chili est l’endroit le moins susceptible d’avoir un réveil spirituel. Si cela peut arriver là-bas, cela arrivera partout.

Et si nous étions très nombreux dans les différentes régions du Chili ? Peut-être que plus de gens se rendraient compte qu’ils rejettent non seulement un système oppressif, mais qu’ils verraient aussi que quelque chose de vraiment fantastique et positif est sur le point de se manifester.

De cette façon, un nouvel horizon apparaîtrait, un nouveau type d’avenir, et le peuple du Chili et d’autres pays travailleraient pour vivre cela. Avoir un sens : comment être plus humain. Sentir ce qui est profond en eux, transcendant et immortel et qui aura le plus grand des poids. Les gens se rendront compte qu’ils devront y travailler pour le rendre plus permanent.

Il y a une différence entre les nouveaux paysages mécaniques et les paysages intentionnels.

Comment créer un nouveau paysage ? Ou comment pourrions-nous en faire l’expérience ?

Nous pourrions en faire l’expérience si nous laissions le temps s’écouler d’une manière ou d’une autre, puis si nous laissions aller l’espace lorsque nous y pénétrons davantage et, évidemment, si nous laissions partir l’état d’âme qui existe en moi. En ce moment, nous pouvons sentir cette frontière entre le monde illusoire et le monde de la non-illusion. Au fur et à mesure que nous lâchons prise, nous commençons à ressentir des indicateurs spécifiques de notre présence dans le monde de la non-illusion où certaines choses s’adaptent et d’autres pas, en d’autres termes, un paysage complètement nouveau.

Dans la quiétude de la non-illusion, on se rend compte que ce paysage a plusieurs niveaux de profondeur, donc on lâche cette belle sensation, cette ouverture, ce silence. Maintenant, quelque chose d’autre apparaît que nous pouvons dire est comme un être à l’intérieur et un être à l’extérieur, interagissant simultanément. Ici, dans ce paysage, il n’y a pas de choses du monde des illusions et même pas la belle sensation du silence. Nous laissons aller encore plus loin et allons plus profondément et là nous sentons ce que nous pourrions appeler une énergie qui est partout, tout est plein d’énergie : les océans, les étoiles et nous qui vibrons avec elle.

C’est fantastique d’être là, d’avoir de l’énergie à l’intérieur et à l’extérieur, une existence et un paysage complètement différents. Nous savons que nous pourrions aller beaucoup plus loin et nous le faisons, nous laissons aller cette belle énergie et nous allons plus loin et nous nous retrouvons face à quelque chose d’inconnu dont nous devons profiter.

Il y a une sorte de frontière entre ce que nous sommes et ce que nous lançons et en ce moment nous pouvons nous demander : Comment puis-je faire l’expérience de ce nouveau et beau paysage qui vient au monde ? Nous nous rendons compte que ce nouveau paysage est lancé du plus profond de nous-mêmes et nous ressentons sa puissance en ce moment même et nous ressentons aussi la douceur, la connexion avec ce que nous pourrions appeler nous-mêmes et les autres et au-delà, l’intelligence.

Nous n’irons pas plus loin pour l’instant, mais nous nous rendrons compte que cette chose fantastique que nous ressentons est quelque chose qui est accessible. Peut-être que les gens ne le ressentent pas complètement. Peut-être ressentent-ils ce que nous avons fait, quand nous laissons aller le temps et l’espace et aussi l’état d’âme de moi-même. Quand on lâche le monde des illusions et qu’on entre dans un espace complètement nouveau, alors, oui, tout le monde peut le faire avec un peu de pratique.

C’est ainsi que l’on donnera une direction et un sens à ce nouveau paysage que la jeune génération commence à ressentir partout. Bien que le paysage ne se soit pas encore pleinement manifesté, beaucoup d’entre eux semblent perdus, sans espoir, alors qu’ils n’adhèrent certainement pas aux éléments de l’ancien paysage.

Ces jeunes peuvent maintenant se tourner vers un avenir beau et significatif lorsque le mental s’ouvre.

Catégories: Amérique du Sud, Humanisme et Spiritualité, Opinion
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.