Samedi 19/01, plus de 1000 manifestantes et manifestants ont de nouveau participé à la Marche des femmes à Berlin.

La marche, qui a eu lieu pour la troisième fois, remonte à une action de protestation peu après l’arrivée au pouvoir de Trump en janvier 2017, parce qu’il avait à plusieurs reprises dénigré les femmes pendant la campagne électorale et justifié ou banalisé les agressions sexuelles. Non seulement aux États-Unis, mais dans de nombreux pays du continent américain et européen, le populisme de droite progresse avec sa vision régressive et méprisante du monde.

Bien que la manifestation soit encore très anglo-saxonne, il a été souligné que cette marche ne concerne pas les Etats-Unis. Cette année, l’accent a été mis sur l’abolition du paragraphe 218 sur l’avortement, l’autodétermination sexuelle et la lutte contre la discrimination.

Beaucoup de participants, pour la plupart jeunes, ont chanté à plusieurs reprises le slogan : « Nous sommes imparables, un autre monde est possible ».

Voici le reportage photo de Reto Thumiger pour Pressenza :