« Et ils se sont reconnus. La fin des violences sexuelles »

18.11.2018 - Berlin - Reto Thumiger

Cet article est aussi disponible en: Allemand

« Et ils se sont reconnus. La fin des violences sexuelles »
Sabine Lichtenfels, co-auteure du livre "Et ils se sont reconnus. La fin des violences sexuelles". Photo de Reto Thumiger)

Sabine Lichtenfels a présenté son livre « Und sie erkannten sich. Das Ende der sexuellen Gewalt » [N.d.T. Et ils se sont reconnus. La fin des violences sexuelles] ce 5 novembre à Berlin, dans la salle pleine à craquer de la Samuel-Hahnemann-Heilpraktikerchule. Le livre qu’elle a écrit avec Dieter Duhm est le fruit de ses 40 ans d’amour libre et de l’expérience de la communauté Tamera au Portugal. Il s’agit de paix entre les sexes, de confiance, d’amour et d’Eros.

Il s’agit d’une première pour un livre d’un genre spécial, qui ne peut certainement pas être classé parmi les innombrables livres de conseil de vie ou d’amour. Il ne propage pas non plus un cliché réchauffé de l’amour libre de l’époque hippie. Il s’agit plutôt d’un manifeste social pour la paix par la réconciliation des sexes et par le retour ou le rétablissement définitif de l’amour et du sexe à la place qui leur revient dans la société et dans la vie personnelle.

Lichtenfels est une personne profondément spirituelle. Elle ne se sent pas à l’aise dans les religions dogmatiques et externalisées et n’accepte pas la commercialisation et le marketing du corps humain au nom d’une soi-disant libération sexuelle. Pour les auteurs, l’expérience de la spiritualité et de l’éros sont inséparables, le sexe est un pouvoir sacré qui ne peut ou ne doit pas être enchaîné.

Dans sa conférence, Sabine Lichtenfels explique qu’elle a très vite remarqué que son projet politique ne peut réussir que si le thème central de la vérité et de la libération prend place dans l’amour.

(Photo: Reto Thumiger)

Sabine Lichtenfels s’est penchée sur la question de savoir s’il existe une préhistoire à laquelle nous pouvons nous référer aujourd’hui lorsque nous parlons d’une culture de la paix. Existe-t-il des connaissances qui ont déjà existé dans l’humanité, que nous pouvons exploiter et avec lesquelles nous pouvons travailler ?

Ce livre est ce qu’elle et Dieter Duhm peuvent donner au monde maintenant, surtout en ce moment dans lequel tant de violence et de fascisme émergent partout. Elle y voit un cadeau pour le mouvement pour la paix et le message est aujourd’hui plus nécessaire que jamais.

Le thème central du livre est comment nous pouvons découvrir ces sources et réaliser que la sensualité et la sexualité sont quelque chose de profondément sacré.

Nous sommes tous nés de la sexualité. Nous avons tous des parents qui se sont embrassés avec amour à un moment donné. Si, en tant qu’hommes et femmes, nous restons coincés dans nos opposés, seule la guerre peut en sortir. Mais quand nous réalisons que la source divine est féminine et masculine, alors c’est une danse d’unité qui veut se déployer dans la diversité et la polarité.

Elle compare le comportement d’Eros à ce que la civilisation a fait aux fleuves. Ils ont été enfermés dans des cages. L’amour est un thème privé, l’amour ne concerne que les deux partenaires, dit-on. Et c’est ainsi qu’une culture a vu le jour : une immense civilisation de structures sociales impérialistes et le thème de l’amour est resté emprisonné dans une cage. Et nous croyons en notre problème privé et nous nous sentons comme des perdants. Nous suivons toutes les images d’amour qui ne sont pas en accord avec l’amour réel, avec la logique fonctionnelle de l’amour.

(Photo : Reto Thumiger)

La soirée a commencé par une cérémonie d’ouverture rituelle. J’aimerais en présenter un extrait ici :

Au cœur de la société humaine se trouve la coexistence des sexes. Leur attirance ou répulsion, leurs signaux sexuels et leurs liaisons, leurs espoirs et leurs déceptions, fonctionnent comme un système nerveux secret dans la société humaine.

Homme et Femme, les deux moitiés de l’être humain se languissent l’une de l’autre, se manquent, se combattent et se cherchent jusqu’à ce que les deux se rencontrent. Vous devez vous trouver, et pas seulement vous deux mais dans le monde entier. Ce n’est qu’alors, que la blessure la plus profonde de toutes les blessures peut guérir, la blessure amoureuse.

Aujourd’hui, nous avons atteint un tournant dans l’histoire. Tout dépend de prendre une autre direction. L’histoire de la confiance retrouvée, l’histoire de l’ouverture de la porte interdite.

Je ne vois qu’un seul moyen de sortir de cette tragédie mondiale. La confiance perdue dans l’amour veut être retrouvée. Alors un nouveau champ de force émergera pour l’amour des sexes.

Le temps est venu de s’aventurer avec notre conscience dans le domaine interdit des sens. Du mystère de la luxure, du plus profond de l’être, un monde vraiment divin veut naître. Ce que les chercheurs spirituels veulent réaliser après de longues années de pratique de l’union mystique avec Dieu, nous pouvons aussi le vivre à l’heure stellaire d’une étreinte sensuelle.

La reconnaissance et l’affirmation de l’amour sexuel, quelle que soit la forme de vie et l’orientation sexuelle que vous choisissez, constituent le fondement d’une nouvelle arrivée sensuelle et d’un foyer sur la planète Terre. Elles sont à la base de nouvelles tribus, communautés et structures sociales dans lesquelles les gens peuvent retrouver un foyer.

Là où il y a la conscience, il ne peut y avoir de guerre.
Là où il y a la conscience, il ne peut y avoir de guerre.
Là où il y a la conscience, il ne peut y avoir de guerre.

Le désir de la création se reflète dans les aspirations des gens. La terre ne se reposera pas et le ciel ne se reposera pas tant que ce désir ne sera pas satisfait.

Quand les femmes et les hommes mènent à bien et surmontent leurs luttes de pouvoir, quand ils ne s’attendent plus les uns les autres et voient combien ils font partie d’un tout qui a besoin des uns et des autres, quand ils reconnaissent qu’ils trouvent leurs ancrages communs dans un monde supérieur et un être plus élevé, alors il faut attendre la naissance de toute une réalisation.

Et ils se sont reconnus eux-mêmes, un homme et une femme, un merveilleux chemin d’amour sensuel peut commencer, un chemin d’amour qui n’est plus lié à des conditions.

(Photo : Reto Thumiger)

Le livre est disponible chez Meiga Verlag, pour en savoir plus… ici.

Catégories: Culture et Médias, Humanisme et Spiritualité, Nonviolence
Tags: , , , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.