« Ce message, nous estimons qu’il n’est pas juste de demander à des soldat.e.s de le faire circuler. D’une part, les effectifs de l’armée fédérale sont liés aux déclarations et aux points de vue du ministère de la Défense, d’autre part, leur formation est purement militaire. Ils ne peuvent donc apporter aux jeunes ni les moyens civils et non violents de résolution des conflits, ni leurs aspects diplomatiques. » affirme Daniel Becker, un des membres du conseil d’administration de l’IPPNW (Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire).

« Dans les films qu’elle a faits pour sa dernière campagne de recrutement, l’armée fédérale met en avant la fascination pour la technique militaire et la camaraderie, la guerre est représentée comme une aventure. Ces représentations nous paraissent totalement décalées de la réalité : mes enfants doivent voir la guerre non pas comme une aventure, mais comme quelque chose de révoltant. Pour ce faire, il est nécessaire qu’ils la regardent du point de vue de ceux sur qui les armes sont braquées, et non du point de vue de celui qui tient l’arme. », dit Daniel Becker.

Il ajoute qu’il faudrait intégrer des spécialistes qui pourraient donner une image nettement plus différenciée de la guerre et de ses conséquences, et aussi montrer des solutions alternatives plus diversifiées. Qu’il faudrait faire appel entre autres à des historien.ne.s, à des chercheur.euse.s spécialisé.e.s dans les conflits et la paix, à des sociologues, ainsi qu’à des psychothérapeutes et des médecins travaillant sur les conséquences médicales et humanitaires de la guerre et de l’exil. Ainsi qu’à tous les gens en Allemagne qui, ayant vécu dans leur chair la guerre et l’exil, pourraient donner aux élèves une perspective plus complète sur la guerre.

L’IPPNW
(Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire) est membre de la campagne « Pas en dessous de 18 ans », qui revendique un relèvement de l’âge minimal du recrutement pour le service militaire à 18 ans et l’interdiction de toute propagande de l’armée fédérale à l’attention des moins de 18 ans.

unter18nie.de

 

Traduit de l’allemand par Didier Aviat

L’article original est accessible ici