Jeudi prochain 5 août, à 16h (Colombie) 17h (Chili) , notre série de débats se poursuit : Regards croisés sur les explosions sociales au Chili et en Colombie. Cette fois, la thématique concerne les mouvements étudiants et la révolte sociale.
Le prochain débat portera sur le rôle des mouvements étudiants dans les soulèvements sociaux au Chili et en Colombie, alors que la réponse des gouvernements à leur action a été la criminalisation, la violence policière et la stigmatisation.

Les Panélistes :

Rodolfo Disi : chercheur adjoint COES et professeur adjoint de l’Université catholique de Temuco, au Chili. Il étudie la participation politique et les mouvements sociaux.
Martín Fernández : étudiant et porte-parole de l’Assemblée de coordination des étudiants du secondaire du Chili, ACES-Chile.
Stefanny Ramírez Galvis : étudiante et membre de la Garde Féministe Populaire d’Engativá, candidate au conseil local de la jeunesse et membre de l’Assemblée locale d’Engativá.
Daisy Aparicio : Vice-présidente du Comité du Conseil national pour la paix, membre de la Plate-forme des femmes pour la paix et de la Fédération démocratique internationale des femmes.
Modérateur : David Meléndez, Pressenza

Diffusion en direct sur : Chaîne Youtube COES (ES), avec traduction simultanée par la page Facebook d’Alternatives Canada (FR).

Ce cycle de conférences a été organisé par la Chaire UNESCO-PREV, le Centre d’étude des conflits et de la cohésion sociale (COES), Alternatives, l’Université du Cauca, l’Université de Rosario, la Campagne latino-américaine pour le droit à l’éducation (CLADE) et l’agence de presse internationale Pressenza, dans le but de trouver des pistes d’analyse et des solutions permettant de mieux situer le phénomène des explosions sociales qui se sont produites au Chili et en Colombie, dans une perspective comparative, à travers les voix des chercheurs et des militants qui ont travaillé sur et au sein de ces mouvements.

Traduction de l’espagnol : Tatiana De Barelli