Le Défi Non-violent lance un de bien-être numérique pour les élèves touchés par le coronavirus (COVID-19)

18.03.2020 - Montréal - Rédaction Montréal

Cet article est aussi disponible en: Grec

Le Défi Non-violent lance un de bien-être numérique pour les élèves touchés par le coronavirus (COVID-19)
(Crédit image : Le Défi Non-violent)

« La demande de bien-être permet de clarifier nos souhaits dirigés vers le bien-être de nos proches. Elle est similaire aux bonnes pensées que nous exprimons par des gestes de fraternité et de solidarité. Nous voulons créer une vague de sympathie pour aider les élèves qui vivent des moments difficiles avec leur famille et leurs amis », a déclaré Anne Farrell, fondatrice et animatrice bénévole du programme scolaire le Défi Non-violent.

Afin de ralentir la contagion du coronavirus et protéger la population, le gouvernement du Québec annonçait vendredi dernier la fermeture de tous les établissements d’enseignement de la province. Depuis vendredi dernier, tous les élèves du Québec sont confinés à domicile pour deux semaines.

C’est dans ce contexte que lundi 16 mars, les responsables du Défi Non-violent annonçaient le lancement d’un programme de «bien-être numérique».

Le programme propose des réflexions et méditations de « bien-être » dirigées vers le personnel en santé et vers la famille et les amis affectés par le COVID19. Au cours de la demande de bien-être les élèves demandent une amélioration de leur situation de manière à expérimenter un registre de soulagement.

Pourquoi un programme de «bien-être numérique» pour les élèves ?

Le coronavirus change radicalement la vie et les habitudes des jeunes. Plusieurs élèves vivent de l’anxiété voir de l’impuissance face à ce nouveau phénomène. Certains ont des parents ou des amis coincés à l’étranger, alors que d’autres élèves s’inquiètent pour leurs grands-parents plus vulnérables à contracter le virus. En fait, il semble que c’est surtout en situation de crise, que l’ouverture à des gestes de solidarité et de bienfaisance avance avec de plus en plus d’urgence.

COVID-19 : Demande de bien-être diriger vers le personnel de la santé

Programme pour élèves du primaire et secondaire

Le programme scolaire le Défi Non-violent propose des réflexions et des méditations dirigées vers le personnel de la santé qui lutte présentement contre le virus COVID-19.

Au cours de l’expérience de bien-être les élèves demandent une amélioration de la situation de leurs amis, de leur famille et du personnel de la santé de manière à expérimenter un registre de soulagement. Il est clair que la demande de bien-être comporte plusieurs bénéfices, telles que la réduction du niveau d’anxiété.

Pourquoi un programme de «bien-être numérique» pour les élèves et enseignants ?

La COVID-19 change radicalement la vie et les habitudes des jeunes. Présentement, les jeunes vivent de l’anxiété. Certains parents ont perdu leur emploi. D’autres s’inquiètent pour les grands-parents plus vulnérables à contracter le virus.

La demande de bien-être est dirigée vers le personnel en santé

Pratiquement tous les élèves connaissent quelqu’un qui travaille dans un hôpital ou une clinique. Toutes ces personnes ont besoin de sentir qu’elles sont soutenues moralement. Nous croyons qu’une vague de sympathie à leur égard provenant des élèves pourrait leur apporter un soutien moral inestimable. Il nous semble que dans cette crise, l’ouverture à des gestes de solidarité et de bienfaisance doit avancer avec de plus en plus d’urgence.

Même s’ils vivent dans divers pays et différentes régions à travers le monde, plus que jamais dans l’histoire de l’humanité, les jeunes grandissent côte à côte. Tandis que les jeunes au Québec sont témoins du stress et de l’inquiétude de leur famille, d’autres jeunes ailleurs dans le monde vivent une situation quotidienne de pauvreté avec un accès limité aux médicaments et aux soins de santé.

Les jeunes au Québec comprennent que les événements qui sont survenus en Chine, et qui surviennent présentement en France et en Italie vont tôt ou tard les affecter. Le coronavirus nous amène vers de nouvelles compréhensions c’est-à-dire que nous nous dirigeons de plus en plus vers une civilisation planétaire. Ainsi la demande de bien-être est l’ouverture vers la solidarité entre individus et entre les communautés du monde entier.

« Les choses iront pour le mieux, n’imaginez pas que vous êtes seul dans votre village, dans votre ville, sur terre et dans des mondes infinis,  » (Silo Message)

La diffusion de la demande de bien-être

La demande de bien-être peut être diffusée par différents moyens ; comme par exemple sur les média sociaux, envoyés par courriel ou encore diffusés sur le portail d’une école. Les enseignants qui organisent des téléconférences pour maintenir un contract avec leurs élèves pourront incorporer la demande de bien-être à l’agenda de leur conférence.

Il est clair que la demande de bien-être comporte plusieurs bénéfices pour ceux et celles qui en font la pratique et doit être réalisée dans les meilleures conditions.

Le Défi Non-violent et les programmes de bien-être

L’objectif d’un programme de demande bien-être est la réduction du niveau d’anxiété que vivent les élèves en plus de leur donner des moyens d’agir sur des situations problématiques.

Au cours des années, le Défi Non-violent a mis en place de nombreuses campagnes de bien-être afin d’aider les enseignants et les élèves en moment de crise. Les volontaires du Défi Non-violent ont observé plusieurs bénéfices chez les enseignants, les élèves et les parents ayant pratiqué la demande de bien-être. Ils ont reçu plusieurs témoignages indiquant que la pratique réduisait le niveau d’anxiété en générant des sensations d’apaisement, de plénitude et de légèreté.

Le Défi Non-violent a lancé plusieurs programmes de bien-être:

2013 – Programme de bien-être suite à l’attaque terroriste lors du marathon de Boston (la demande était dirigée vers les enseignants et les parents ayant participé au marathon);

2014 – Programme de bien-être pour les survivants du typhon Haiyan aux Philippines, (la demande de bien-être était dirigée vers les étudiants universitaires et les membres de la Communauté (organisation du mouvement humaniste);

2015- Programme de bien-être pour les enfants migrants et leurs familles; (suite à la diffusion des photos d’ AlanKurdi, un garçon syrien de trois ans dont l’image a fait les manchettes mondiales après s’être noyé en Méditerranée);

2015- Programme de bien-être pour les élèves de l’école Diderot, Montreuil, Paris suite à l’attentat terroriste du Bataclan à Paris (novembre);

2015 – Programme de bien-être pour les élèves du Népal et les membres de la Communauté (organisation du mouvement humaniste)

Planification d’une demande de bien-être numérique

Les enseignants qui organisent des téléconférences peuvent incorporer la demande lors de leur suivi pédagogique avec leurs élèves. Il faut prévoir au moins 15 minutes à l’agenda pour réaliser la demande.

D’autre part, les enseignants ou les directions d’écoles peuvent aussi transmettre les consignes et la demande de bien-être par courriel ou encore diffusée les informations sur les sites internet des écoles .

Consignes pour la pratique de la demande lors d’une téléconférence.

1- L’enseignant explique pourquoi cette activité est proposée.

2-Assurez-vous que les élèves comprennent le sens de l’activité.

3- Avant la tenue de la demande, demandez à deux élèves de prendre le rôle de lecteur.

5- Les deux élèves doivent s’entraîner à lire leur texte avant la demande.

6- Il est recommandé que les élèves soient calmes lors de la demande, l’enseignant peut suggérer de faire une courte relaxation, par exemple ; les élèves prennent deux à trois respirations et expirations.

7- Les lecteurs doivent lire lentement leur texte afin de permettre aux élèves d’assimiler le contenu de la lecture.

** Contenu de la demande de bien-être

Les trois points qui suivent une phrase indiquent qu’il faut faire une pause d’environ 15 secondes. Tandis que les quatre points qui suivent une phrase indiquent qu’il faut faire une pause d’environ 30 secondes.

1er lecteur: Nous sommes réunis ici pour participer à la demande de bien-être pour les élèves* et les familles affectées par le coronavirus (indiquer les noms des élèves affectés par le coronavirus). Nous orientons nos pensées… , nos meilleurs vœux et notre protection pour ces élèves et leurs familles…

2ème lecteur: « Toi qui vis des difficultés, n’imagine pas que tu es seul dans ton village, dans ta ville, sur Terre et dans les mondes infinis. » …

1er lecteur: Nous sommes sûrs que notre demande de bien-être atteindra nos amis et leurs familles. Nous pensons aux élèves, à leurs familles qui vivent de l’anxiété et de l’inquiétude …

2e lecteur : Prenons un court moment pour réfléchir aux difficultés que souffrent nos amis et leurs familles….

1er lecteur: Nous aimerions maintenant transmettre nos meilleurs vœux à ces gens. Une vague de soulagement et de bien-être doit les atteindre….

2e lecteur : Prenons un court moment pour clarifier les images du bien-être que nous souhaitons envoyer à nos amis et à leurs familles….

1er lecteur: Dans cette demande, nous donnons l’occasion à ceux qui le souhaitent, de transmettre des souhaits d’amour, de paix et de joie chaleureuse à tous ceux qui nous entourent…

2ème lecteur : Pour conclure cette demande, nous donnons l’occasion à ceux qui le souhaitent de transmettre des souhaits d’amour pour ceux qui nous ont quittés….

1er lecteur: Cette demande a été bonne, réconfortant et inspirante pour nous. Nous saluons tous ceux qui, avec nous à travers le monde, baignent dans ce courant de poésie et de bien-être, un courant renforcé par les meilleurs voeux des élèves ici présents…

Une fois la demande de bien-être complétée les élèves partagent leurs impressions. Il est recommandé d’aviser ceux et celles à qui la demande a été dédiée.

Pour plus d’informations ou encore pour transmettre vos commentaires consulter www.facebook.com/definonviolent/ et @planetepeace

À propos du programme scolaire le Défi Non violent

Lancé en 2011 par les membres du comité canadien de la Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence et les volontaires du Réseau International Humaniste en collaboration avec l’organisation internationale Monde Sans guerres et sans violence, le Défi Nonviolent s’est développé autour de la pratique sportive de la course à pied et des programmes de bien-être.

La course permet aux élèves de s’impliquer concrètement au développement d’une conscience pour la nonviolence Active globale.

Entre 2011 et 2018, plus de 20.000 élèves du Québec, du Canada, de l’Argentine, de l’Irlande, de la France, de l’Irak et de l’Équateur ont participé au programme d’activités scolaires le Défi Nonviolent.

Le Défi Non-violent s’inspire de l’éducation à la Non violence Active et du courant pédagogique de l’humanisme universaliste. Le programme propose des activités permettant le développement de rôles ayant à la base une attitude tournée vers la responsabilisation, la solidarité, l’empathie et la collaboration.

L’éducation à la non-violence Active revendique quelque chose qui est très dévalorisé dans les sociétés individualistes: l’acte volontaire. Les élèves apprennent à mettre dans le monde des significations «intérieures». Ils accomplissent cette fonction essentielle au développement de l’humain et à l’humanisation du monde.

L’acte volontaire permet à celui qui l’a produit de mettre dans le monde une signification qui provient de son intérieure. C’est un acte qui fait grandir et qui construit. L’acte volontaire n’a rien à voir avec le système de relations de manipulations.

Définition du thème de registre : expérience de sensation, y compris les souvenirs et l’imagination.

** Quelques extraits de la cérémonie sont tirés du « Message du Silo ».

Catégories: Amérique du Nord, Education, International
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

 

Le début de la fin des armes nucléaires

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.