Don’t Extradite Assange : Le message de Roger Waters

28.02.2020 - Londres, Royaume-Uni - Rédaction Bordeaux

Don’t Extradite Assange : Le message de Roger Waters

Roger Waters est devenu l’un des partisans les plus éloquents et les plus déterminés de Julian Assange.

Il est prêt à défier de front les propagandistes des grands médias, comme beaucoup d’autres devraient le faire. Pour le rassemblement de ce samedi 22 février à Londres en faveur d’Assange, Roger avait préparé un discours plaçant la persécution de Julian dans un contexte mondial.

Voici les principaux extraits de son discours :

Crédits vidéo, Xavier Foreau – Traduction, Maryam Domun Sooltangos

Texte des extraits :

NOUS SOMMES AUJOURD’HUI ICI RÉUNIS POUR JULIAN ASSANGE

Mais j’ai quatre noms sur ce morceau de papier.

Le premier et le dernier est, bien sûr, Julian Assange, un journaliste, courageux, qui a levé le voile sur des secrets que les autorités auraient vraiment souhaité garder à l’ombre. […]

Nous sommes réunis ici aujourd’hui pour Julian, mais cette manifestation n’est guère stratégique. Aujourd’hui, nous faisons partie d’un mouvement mondial, qui pourrait bien être le début d’une renaissance mondiale dont cette planète fragile a tellement besoin. […]

Nous aimerions que ce pays soit libre, mais l’est-il vraiment ? Pourquoi est-ce que de nombreux sièges sont pris par des visages américains inconnus, murmurant des instructions à l’oreille attentive du procureur principal, James Lewis, quand Julian Assange est sur le banc des accusés dans un tout petit tribunal de la prison de Belmarsh ?

Pourquoi ?

Parce que nous ne vivons pas dans un pays libre, nous habitons une niche glorifiée et nous aboyons et/ou frétillons de la queue à la demande de nos Seigneurs et nos Maîtres de l’autre côté de l’Atlantique. […]

Annulez ce simulacre de procès, cette comédie, cette parodie de tribunal. « Les preuves présentées à la cour sont incontestables ». Julian Assange est un homme innocent. […]

Je ne peux quitter cette scène avant d’avoir rendu un hommage à Chelsea Manning, qui a fourni certains des documents publiés par Julian.

Les américains détiennent Chelsea dans une prison fédérale depuis un an pour avoir, par principe, refusé de témoigner contre Julian Assange devant le jury d’accusation qui a spécialement été convoqué pour en faire un exemple. Quel courage ! Ils lui infligent aussi une amende journalière de mille dollars. Chelsea, ton nom doit également être gravé avec fierté. […]

Et quand les larbins de l’Empire américain viendront le chercher pour le détruire et le jeter en pâture pour avertir et faire peur aux futurs journalistes, nous les regarderons dans les yeux et ensemble, d’une voix unique, nous entonnerons :

« Plutôt mourir ! »

 

Voir le texte complet du discours :

Discours de Roger Waters sur Julian Assange à Londres

Catégories: Droits humains, Europe, International
Tags: , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.

maltepe escort