Du 6 au 9 août, Saintes commémore les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki

05.08.2019 - Saintes, France - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

Du 6 au 9 août, Saintes commémore les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki
(Crédit image : ACDN)

Allumée pour la première fois en mai 2001 à l’occasion des 1e Journées du Désarmement Nucléaire organisées à l’initiative d’ACDN, la Flamme du Désarmement Nucléaire est périodiquement rallumée à Saintes. Elle brûle chaque année du 6 au 9 août, pour commémorer les drames d’Hiroshima et de Nagasaki.

Image : Commémoration l’année précédente

Elle l’a été en 2015 pour le 70e anniversaire des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki.

L’an dernier, le maire d’Hiroshima, Kazumi Matsui, nous a écrit :

« Je souhaite sincèrement que votre ville continue à travailler avec nous pour réaliser nos objectifs : « un monde sans armes nucléaires » et « des cités sûres et résistantes », ce qui, croyons-nous, nous permettra d’atteindre notre but ultime, celui d’une paix mondiale durable ».

Le maire de Nagasaki, Tomihisa Taue, nous a délivré ce message :

« Il reste encore aujourd’hui, 73 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, 14.450 têtes nucléaires dans le monde ». « Le plus inquiétant pour les régions qui ont subi un bombardement nucléaire est la tendance à nouveau visible qu’ont certains pays à renforcer leur puissance militaire au moyen d’armes nucléaires, en soutenant imperturbablement que de telles armes sont nécessaires. »

De fait, depuis 1953 et la guerre de Corée, jamais nous n’avons été aussi près de la catastrophe atomique. Abolir les armes nucléaires est une urgence.

Image : Commémoration l’année précédente

Cette année, la cérémonie aura lieu à Saintes mardi 6 août à 11h devant le monument aux morts, près du Palais de Justice (Cours national).

Selon un sondage IFOP, 85 % des Français veulent que la France agisse pour l’abolition des armes nucléaires et radioactives et souhaitent pouvoir le dire par un référendum. Afin que disparaisse le spectre d’un carnage impensable. Afin qu’un seul individu ou une poignée d’individus ne puissent plus provoquer une catastrophe universelle.

On espère que les habitants, les visiteurs et les voisins de Saintes seront assez nombreux à montrer cette volonté en participant à la cérémonie du 6 août.

Celle-ci sera suivie d’un pot de l’amitié et de la fraternité.

Plus d’information : contact@acdn.net   06 73 50 76 61   www.acdn.net

Catégories: Communiqués de Presse, Europe, Nonviolence
Tags: , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Mobilisations quotidiennes EN DIRECT à Santiago 12.12.19

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.