Ordre de fermeture de sites de fake-news au Brésil

16.10.2018 - Buenos Aires, Argentine - Mariano Quiroga

Cet article est aussi disponible en: Espagnol

Ordre de fermeture de sites de fake-news au Brésil
(Image hormigatv)

De nombreux analystes sont arrivés à la conclusion que la victoire électorale de Jair Bolsonaro le 7 octobre lors du premier tour des présidentielles au Brésil a été favorisée par la diffusion sur les réseaux sociaux des messages de campagne.

Il y est question de propositions et de promesses électorales ou, fondamentalement, de mensonges et d’annonces apocalyptiques dans le cas où les candidats de gauche, Fernando Haddad et Manuela D’Avila, gagneraient.

Le niveau de pression exercé par les fake-news, les fausses nouvelles, a été si important que le Parti des Travailleurs s’est tourné vers le Tribunal électoral supérieur du Brésil pour que des mesures soient prises.

Le Tribunal électoral supérieur a ordonné que 38 pages Facebook soient supprimées parce qu’elles diffusaient de fausses informations sur les candidats du PT.

Le juge Sérgio Banhos a fixé un délai de 24 heures pour que la plateforme de Mark Zuckerberg retire les pages. « Nous autorisons la restriction à la libre expression des idées, avec la suppression du contenu, car ce contenu constitue une offense à l’honneur, une agression et une attaque contre les candidats, sur Internet », a-t-il déclaré.

Déjà vendredi, le juge Carlos Horbach avait ordonné la suppression de 50 autres sites pour la publication de fausses informations.

La justice veut savoir qui est derrière ces diffamations et Facebook a reçu l’ordre de révéler l’identité de leurs auteurs et des responsables.

 

Traduit de l’espagnol par la rédaction francophone

Catégories: Amérique du Sud, Culture et Médias, Politique
Tags: , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.