Andrea Novotny présente livre sur l’apprentissage de la non-violence

21.08.2018 - Quito, Equateur - Redacción Ecuador

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Andrea Novotny présente livre sur l’apprentissage de la non-violence

« Préparer le chemin des temps nouveaux, un regard humaniste sur l’apprentissage » c’est le titre du livre écrit par Andrea Novotny, Kity Goyena et Sabrina Di Tomaso, qui sera présenté en France par Andrea Novotny, le samedi 8 septembre 2018 aux Parcs d’Étude et de Réflexion La Belle Idée, près de Paris, à 16h.

Ce livre a déjà été présenté à l`Université Andina Simón Bolívar, à Quito, dans le cadre du mois de la paix et de la non-violence, par Andrea Novotny, d’Argentine, et Jaqueline Mera, du Pérou. Elles ont présenté le courant sur lequel leur proposition et leur travail s’appuient et avec lequel la violence a diminué après son application. Elles sont diplômées en Sciences de l’Education et membres du Courant Pédagogique Humaniste Universaliste (COPEHU), qui a commencé ses activités en 2011 en Argentine. Ce courant se fonde sur la conception du Nouvel Humanisme de Mario Luis Rodríguez Cobos (Silo).

Le livre fournit des informations sur la théorie et la pratique de l’apprentissage intentionnel, il explique les 5 clés de l’apprentissage : apprentissage et affectivité ; apprentissage et bonne humeur ; apprentissage et dialectique générationnelle ; apprentissage et environnement ; et apprentissage et attention. Il fournit un guide pratique étape par étape. Le contenu est inspiré d’une recherche interdisciplinaire menée au Brésil, de la contribution de la « Pédagogie de l’intentionnalité » des éducateurs chiliens Mario Aguilar et Rebeca Bize, et de l’expérience acquise par la COPEHU au cours de ses deux premières années d’activités.

« Nous manifestons le besoin urgent de reconnaître l’autre comme un être humain, comme un être intentionnel », a dit Novotny, parce que c’est l’intentionnalité ce qui définit l’être humain et l’inspire à se transformer lui-même et à transformer sa réalité, a-t-elle expliqué.

Mera, pour sa part, a souligné comme exemple les résultats positifs de l’application de la proposition de la COPEHU dans une école publique « à haut risque » au Pérou, où la violence et la pauvreté existaient. Nous avons travaillé avec les enfants, les parents et les éducateurs pour créer un climat différent qui minimise les comportements violents.

La proposition pédagogique présentée dans le livre s’adresse aux nouvelles générations, mais elle concerne non seulement les enfants, mais aussi les jeunes, les éducateurs, les membres de la famille et même les étudiants universitaires. Comme le dit Mera : « La proposition de la COPEHU est transversale, c’est pour tous ».

Novotny espère que le livre sera une source d’inspiration pour que d’autres puissent développer leurs propres expériences, dans le but de construire une éducation humanisatrice.

 

Texte de Karina Sotalin

Catégories: Amérique du Sud, Education, Humanisme et Spiritualité
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.