L’effondrement des marchés boursiers rend nécessaire la mise en place du Revenu de base Universel.

Des signes d’une autre crise ?

Le 6 février dernier, les bourses mondiales ont plongé. Tout semble indiquer que cela provient de l’augmentation de l’inflation américaine occasionnée par la hausse des salaires des travailleurs nord-américains. Cette augmentation peut modifier le taux d’intérêt de base, en rendant les titres publics plus attractifs que les actions. Les entreprises perdent à leur tour la capacité à obtenir des prêts des banques. La bourse de New York a connu sa plus grande chute depuis 7 ans.

Beaucoup d’investisseurs nord-américains cherchaient à vendre leurs actions pour faire des bénéfices avec d’autres types de titres, comme les titres publics, dopés par leur taux d’intérêt. Cela a généré un effet en cascade, créant une forte chute de la valeur des titres privés générant une réaction en chaîne au niveau des bourses mondiales.

Le nombre de vendeurs a dépassé celui des acheteurs. La règle du jeu des Sciences Économiques s’est appliquée: la chute des bourses est devenue inévitable et prévisible.

Trump a fait une réforme fiscale qui exemptait d’impôts les entrepreneurs, ce qui a diminué les recettes de l’État Américain et a pu compliquer le paiement de la dette publique qui se monte déjà un milliard de dollars. L’insécurité du système peut aussi avoir amené les investisseurs à vendre leurs actions. L’euphorie économique de la part de l’entreprenariat américain a montré des signes de crise.

Lire aussi l’article « Revenu de base universel – le nouveau modèle de développement«

L’histoire se répète…

La crise de 1929 comme celle de 2008 ont été responsables de grands désastres sociaux avec des millions de chômeurs vivant dans des conditions indécentes. Les crises sont la conséquence du système capitaliste. C’est un système incapable de donner un emploi à tous et qui porte dans ses gênes la reproduction du capital dans n’importe quelle circonstance, même si cela signifie exterminer des animaux, dévaster les réserves naturelles, en finir avec toute la planète et l’espèce humaine.

Les crises sont cycliques. Elles se produisent quand l’argent cesse de circuler du fait de l’accumulation du capital. Et le capitalisme se restructure pour garantir à nouveau l’accumulation.

La chute brutale de la bourse des valeurs n’est peut-être que momentanée. Mais historiquement, on sait que le capitalisme passe par des cycles. Et les crises se répètent.

Un revenu de base: nécessaire et indispensable

Le Revenu de base universel est une politique publique nécessaire pour garantir le bien-être social, y compris en période de crise et de faillite des bourses des valeurs.

Le revenu de base universel est un projet défendu au niveau international par divers mouvements et partis. Petit à petit, il est en train d’être testé dans quelques pays et a obtenu des résultats très encourageants.

L’idée est simple : Chaque citoyen recevra une quantité d’argent pour couvrir ses dépenses liées à l’alimentation, aux transports et au logement. Tous recevront un revenu mensuel minimal.

Cela permettra aux personnes de pouvoir se consacrer à des études et à un métier qui leur plaisent et correspondent à leur vocation. Elles n’auront donc plus à accepter n’importe quel emploi pour survivre puisque ce minimum pour vivre sera garanti à toute la population.

On ne peut pas affirmer de façon catégorique que nous nous trouvons face une crise sans précédents, comme celle de 1929 et de 2008. Mais on peut affirmer haut et fort qu’un changement est nécessaire.