Journée nationale de mobilisation contre le CETA : interview de Josette Touzet

17.10.2016 - Bordeaux, France - Rédaction France

Journée nationale de mobilisation contre le CETA : interview de Josette Touzet
(Crédit image : Xavier Foreau)

Texte et photos de Xavier Foreau

Samedi 15 octobre s’est tenu à Bordeaux une réunion sur le traité CETA (Accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada), comme dans plusieurs villes en France.
A cette occasion, Xavier Foreau a réalisé l’interview de Josette Touzet, responsable d’ATTAC 33. Voici ses propos :

« Cette journée du 15 octobre est organisée pour informer les gens sur un traité qui s’appelle CETA »

« Le CETA, c’est un traité de libre échange, entre le Canada et l’UE qui vise à abaisser toutes les barrières tarifaires et non-tarifaires, que pourraient créer les états. C’est à dire toutes les lois des états, sociales et environnementales, ne pourraient plus exister parce qu’elles passeraient en dessous des lois des multinationales. En gros, c’est le corps de ce CETA qui est un accord de libre échange, qui est catastrophique, et pour l’environnement, et pour le social. »

« Alors aujourd’hui, la première urgence c’est d’empêcher le commissaire européen français au commerce Matthias FEKL de signer pour la France, parce que le 18 [octobre], tous les commissaires européens des 27 états vont signer cet accord qui est déjà terminé et négocié, et donc on voudrait que la France ne le signe pas, parce qu’il faut l’unanimité. Donc la première chose à faire c’est de signer la lettre que l’on adresse à ce commissaire, Matial Feltse, vous la trouverez sur le site du collectif STOP TAFTA, et la signer avant le 18 [octobre] ».

https://www.collectifstoptafta.org/

« La deuxième chose, c’est de s’informer et d’informer autour de vous. Pour cela vous allez voir le site du collectif STOP TAFTA, vous saurez tout sur ce traité, TAFTA avec les Etats Unis et CETA avec le Canada, sauf que TAFTA est toujours en cours et qu’il ralenti un peu, et CETA lui arrive très vite (il est fini). »

« Et la troisième chose est d’informer vos élus pour que, à leur tour, ils se déclarent « Zone hors CETA », parce que eux aussi pourront être attaqués par les multinationales si ils font des lois ou projets locaux qui contredisent les intérêts des multinationales. »

Suite aux dernières informations de Josette Touze : « On ne peut pas vraiment dire que TAFTA ralentit, puisque la France et les 27 ont donné le feu vert, en juillet, à la CE pour la poursuite des négociations. Il y a juste eu quelques oppositions de façade…  »

 » Il faut préciser que les collectivités territoriales, à tous niveaux, comme les Etats devront, en sus de payer une lourde amende, retirer la loi (de protection environnementale, sociale etc.) et qu’un suivi des lois est effectué, au fil des ans et de manière irréversible, par le « Forum de coopération réglementaire », qui dissuadera les Etats de faire des lois contraires aux intérêts des multinationales. »

Catégories: Amérique du Nord, Communiqués de Presse, Economie, Europe, International, Opinion
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.