Une campagne d’éducation à la nonviolence qui débutera le 2 octobre 2013 au Togo (1), commence à s’organiser depuis un mois à peine. Son principal instigateur, Cherif Vassidiki Abou dit « Sheriff Hiroshima », a eu la surprise de recevoir cette nouvelle de son correspondant en Côte d’Ivoire : Le conseil des ministres de Côte d’Ivoire vient d’instaurer le 2 octobre (2) Journée nationale de la nonviolence en milieu scolaire et universitaire lors de son conseil des ministres du 24 avril 2013 (3). Le gouvernement entend ainsi « éveiller la conscience des élèves et étudiants au respect de l’autre, à l’unité, à la culture de la paix, et de la discipline, dans la perspective d’une réconciliation réussie dans le monde scolaire et universitaire ».

Les organisateurs ivoiriens de cette campagne affirment être « très heureux de cette nouvelle et remercie le Président de la République Alassane OUATTARA qui depuis son accession à la magistrature suprême a décidé de faire de la Côte d’Ivoire un Etat de droit ». Restant modeste, Kouadio Vanschooris Fortuné, représentant de Monde Sans Guerre et Sans violence en Côte d’Ivoire n’établit aucun lien entre les actions de l’association et cette mesure ministérielle.

 

(1) Voir notre article « traversée africaine de l’éducation à la nonviolence »

(2) anniversaire de la naissance de Gandhi

(3) Communiqué du conseil des ministres http://www.koaci.com/articles-81821