chronique

Fils de la tempête

CHRONIQUE Anibal regarde toujours devant lui. Assis dans le salon, il semble déconnecté de tout. Il regarde le mur, il ne sait même pas que je suis là. C’est le matin d’un été brûlant. -Tu as la clim, hein ?…