Christine Hallo

Pourquoi avez-vous dansé en cette journée du 6 août ?

Je connais depuis des années le mouvement humaniste, et je suis sensible aux moyens et outils qu’il propose, de réflexion et d’éducation à la paix et à la non-violence. Je suis consciente que de souhaiter vivement la paix pour le monde ne suffira pas à éradiquer la guerre, tant qu’une partie de l’humanité ne s’engagera pas fermement dans l’intention, et donc le « travail » de faire la paix en elle-même et avec son entourage.

Chaque année, quand nous approchons des 6 et 9 août, dates anniversaires des explosions à Hiroshima et à Nagasaki, je repense à la marche mondiale pour la paix en 2010, et aux évènements créés le 6 août, avec une participation impressionnante des citoyens dans divers pays du monde, particulièrement au Chili et en Équateur.

Aussi, en cet été 2022 bien perturbé, où la paix mondiale semble en point d’interrogation, l’idée s’est imposée à moi de nous réunir avec quelques ami(e)s danseurs, professionnels et amateurs pour « danser la paix ». Lancer ainsi dans l’univers notre

« goutte d’eau du colibri », avec l’intention fermement posée en nos cœurs, au début de la danse, d’œuvrer pour la venue du nouveau monde de Joie, de Paix, et de partage que de plus en plus de personnes aspirent à incarner. Un monde où la rivalité est désormais obsolète.

Pourquoi danser ? Parce que, depuis des mois, je danse régulièrement en improvisation dans l’espace public, avec « Intestine », danseur Japonais résidant en France, qui performe chaque jour, pour « aimer tout le monde ». Il accueille dans le partage, et la belle communication sans mots qu’est la danse improvisée en groupe, les danseurs, supers professionnels, et amateurs, tous ensemble dans la bienveillance.

Instestine est parti 2 mois au Japon. D’où l’initiative qu’il danse le 6 Août devant le mémorial d’Hiroshima, tandis que nous dansons ici, à Paris.

Puisse cette « danse pour la paix » se répandre dans le monde ! Et pourquoi pas créer des évènements dansés à l’occasion de la journée mondiale de la paix, le 21 Septembre ? Voilà mon souhait posé !

Remerciement aux danseurs et danseuses pour la Paix : Pascale-Andrea Auzoux Noémie Barbier Hélène Berthaud Daniela Carter Alain Faure Hélène Girard-Lorant Christine Hallo Emilie Holmes Victor Mizrahi Chlowé Ponin et la petite Diana-Dina…Richard Dauthuille, photographe, à la caméra, et Brigitte Cano, photographe journaliste, au montage

Christine Hallo est artiste plasticienne :

Ce qui m’anime : « inviter à s’émerveiller du réel, en dessinant et peignant les mouvements de la vie, et depuis 2 ans, en les dansant. » Peindre et danser deviennent la même recherche, en devenir, de création d’un tracé lancé dans l’espace, à la rencontre de l’autre, ou des arbres, selon. Par ailleurs, j’anime des ateliers d’arts plastiques auprès de divers publics, enfants, femmes migrantes, seniors.

http://www.instagram.com/christine.hallo7/

christine hallo