Suite à la décision de la Ministre de l’Intérieur britannique, Priti Patel, de permettre l’extradition du journaliste et fondateur de WikiLeaks Julian Assange vers les Etats-Unis, les membres de l’intergroupe de députés « Liberté pour Julian Assange », Sevim Dagdelen (DIE LINKE), Ulrich Lechte (FDP), Max Lucks (Bündnis 90/Die Grünen) et Frank Schwabe (SPD) se sont exprimés :

« Les journalistes ne devraient pas être poursuivis ou condamnés pour leur travail. Nulle part. La décision de la Ministre de l’Intérieur Priti Patel de permettre l’extradition du journaliste Julian Assange vers les États-Unis est regrettable et mauvaise. Julian Assange doit être libéré immédiatement au nom de la liberté de la presse et pour des raisons humaines.

Nous appelons la Grande-Bretagne à ne pas extrader Julian Assange vers les Etats-Unis, où il est menacé de 175 ans d’emprisonnement pour avoir révélé des crimes de guerre. Nous appelons le Président des Etats-Unis, Joe Biden, à abandonner les poursuites contre Julian Assange.

Nous exigeons que le Gouvernement Britannique défende la liberté de la presse et arrête d’ignorer le système des droits de l’homme européen immédiatement. D’après une résolution très récente de l’Assemblée Parlementaire du Conseil Européen, Julian Assange doit être libérer sans plus attendre.

Nous demandons au gouvernement allemand d’insister fortement sur cette demande lors des discussions avec le Royaum-Uni, de s’engager pour la libération de Julian Assange et de faire pression sur le Président des Etats-Unis Joe Biden pour qu’il mette fin aux poursuites politiques du journaliste.

Vu le nombre d’appels lancés au gouvernement allemand pour qu’il offre l’asile politique à Julian Assange en Allemagne, le gouvernement devrait envisager cette possibilité ».

 

Communiqué de presse de Sevim Dagdelen,

Traduction de l’allemand, Frédérique Drouet