Alors que la communauté internationale se réunit à Vienne (21- 23 juin 2022) pour la première réunion des États parties du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), trois pays supplémentaires (Cap-Vert, Grenade et Timor-Leste) ont ratifié l’accord historique des Nations unies, portant le nombre total de parties à 65.

Le Cap-Vert, la Grenade et le Timor-Leste ont déposé leurs instruments de ratification auprès du secrétaire général de l’ONU à New York le 20 juin, un jour avant le début des négociations historiques à Vienne. L’ICAN les a applaudis pour leur engagement envers la cause du désarmement nucléaire et a encouragé les autres à suivre leur exemple.

L’une des priorités de la réunion des États parties sera de convenir d’actions visant à encourager davantage de pays à signer et à ratifier le traité, avec pour objectif une « adhésion universelle ». Il est à espérer que les ratifications de cette semaine apporteront un nouvel élan aux efforts d’universalisation.