Un groupe de scientifiques a découvert une énorme quantité d’eau cachée dans les profondeurs de la couche de glace qui recouvre l’Antarctique, révèle une étude.

Cette nouvelle étude, publiée dans la revue Science et à laquelle ont participé des chercheurs de six institutions, porte sur le courant de glace Whillans, d’une largeur de 60 miles, l’un des six courants rapides qui alimentent la plate-forme de glace Ross, la plus grande plate-forme de glace du monde, dont la taille correspond à peu près à celle du territoire du Yukon au Canada.

Ces systèmes d’eaux souterraines en circulation active dans les sédiments profonds de l’Antarctique occidental peuvent avoir des implications sur la façon dont le continent gelé réagit au changement climatique, voire même y contribue selon une déclaration de l’Université de Californie.

  • Images impactantes : L’Antarctique fond en raison du réchauffement climatique mondial

« La quantité d’eau souterraine que nous avons trouvée était si importante qu’elle influence probablement les processus du flux de glace. Nous devons maintenant en savoir plus et trouver comment l’intégrer dans les modèles », a déclaré l’auteure principale de l’étude, Chloe Gustafson.

Les recherches ont commencé il y a quatre ans, en 2018, lorsque l’équipe de scientifiques a passé six semaines à cartographier les sédiments sous la glace.

Comme le détaille l’Université de Californie, les scientifiques ont utilisé des instruments géophysiques placés à la surface pour réaliser une technique d’imagerie magnétotellurique.

L’article originel peut être lu ici