Nous reconnaissons tous l’escalade de la violence qui sévit sur notre planète. Ce n’est pas quelque chose de nouveau, la violence a toujours été présente car elle est constitutive du système dans lequel nous vivons. Elle nous choque parfois par le spectacle de la guerre, mais avant cet événement, il existait de nombreuses formes de violence, que nous ne remarquons qu’au moment de l’explosion.

Pouvons-nous changer la direction des événements qui annoncent des calamités humaines de dimensions inconnues ?

Jamais auparavant le monde n’a été relié par le sentiment de communauté mondiale que nous ressentons aujourd’hui, provoqué par l’expérience d’une crise mondiale, telle que la pandémie de Covid 19, et par l’urgence d’une possible catastrophe planétaire, qu’elle soit due au changement climatique ou à la possibilité d’une guerre nucléaire. Ces trois situations nous relient à ce sentiment global, qui nous appelle à l’identité et à la fraternité en tant que civilisation planétaire.

Le moment est venu d’éveiller la conscience mondiale de la non-violence active et pour tous les citoyens du monde de s’opposer ensemble aux guerres, promues par les puissances nucléaires et les puissances d’armement.

Le rassemblement de millions d’êtres humains de langues, de races, de croyances et de cultures différentes est nécessaire pour enflammer la conscience humaine avec la lumière de la non-violence.

L’association Monde sans Guerres et sans Violence, un organisme du Mouvement Humaniste, déclare que :

Nous sommes contre l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Mais nous sommes également contre la violation des droits de l’homme des russophones vivant en Ukraine par le gouvernement ukrainien.

De même, nous déplorons les invasions ou interventions militaires qui ont lieu aujourd’hui au Yémen et en Palestine ; et qui, dans un passé récent, ont été menées en Afghanistan et en Libye, entre autres, en violation de la Charte des Nations Unies.

Les organisations ou alliances telles que l’OTAN et l’ONU ont perdu leur fonction, car au lieu de prévenir les guerres, elles incitent à la violence par leurs actions ou inactions.

L’OTAN devrait être dissoute, c’est une alliance purement belliciste. Elle est apparue comme un contrepoids au Pacte de Varsovie, qui a été dissous il y a 25 ans.

Il faut refonder les Nations unies en impliquant la société civile, en démocratisant le Conseil de sécurité et en le transformant en un véritable Conseil Mondial de la Paix pour agir en véritable application de la Charte des Nations Unies, en recherchant la médiation pour la résolution des 11 conflits armés, ayant le nom de guerre, qui se déroulent actuellement dans le monde.

Nous disons :

  • Que le dialogue et la communication directe sont le début de la résolution de tout conflit, qu’il soit personnel, de groupe ou de peuples entiers, ce qui se traduit par l’utilisation des voies diplomatiques entre les pays.
    • NON à l’invasion de l’Ukraine
    • NON à la provocation de l’OTAN.
    • NON à la violation par le gouvernement ukrainien des droits de l’homme des russophones.
    • NON à la stigmatisation, à la russophobie dans le monde et aux discours de haine.
    • NON à la violation de la liberté d’expression et à la manipulation de l’information par les médias.
    • NON à la guerre, manifestation extrême de la violence physique, comme moyen de résoudre les conflits.
    • NON à l’industrie de l’armement.
    • NON à toute forme de violence.
    • Qu’il est essentiel de respecter les traités de non-agression signés entre les pays.

Une réduction progressive et proportionnelle des armes conventionnelles et le démantèlement des bases militaires étrangères doivent être initiés.
L’élimination totale des armes nucléaires et l’adhésion de tous les États membres au traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), qui est entré en vigueur en janvier 2021, sont nécessaires.

Construisons un grand mouvement de la société civile qui prône le dialogue, la négociation, la non-violence et la paix dans ce nouveau monde multipolaire émergent, et faisons en sorte que cette manifestation mondiale devienne le bloc de la société civile pour la paix.

La création d’une conscience non-violente mondiale est une étape nécessaire vers un monde libéré de la violence, non seulement dans son expression la plus cruelle, les guerres, mais aussi de la violence économique, raciale, religieuse, sexuelle, psychologique et morale.

« L’union de tous les citoyens du monde qui aspirent à un monde nouveau est nécessaire, afin qu’ensemble nous puissions construire la Nation Humaine Universelle. » Silo.

Association Monde sans Guerres et Violence d’Argentine, du Chili, du
Costa Rica, de l’Équateur, du Guatemala, du Honduras, du Panama et du
Pérou.