Communiqué de Presse

A l’aube de ce nouvel an, Mario DRAGHI, l’actuel président du gouvernement italien, est retourné à la charge. Ce 5 janvier, cette fois ci en guise de roi mage, il a présenté son nouveau décret qui comporte l’obligation vaccinale pour tous les citoyens âgés de 50 ans et plus. Une nouvelle mesure restrictive et liberticide que se rajoute à celle de l’actuel green et super green pass.

Le vendredi 7 janvier, 8 jours avant le samedi 15 janvier, date prévue pour une grande manifestation nationale à Rome, un groupe d’Italiens, vivant à Paris et inscrits à AIRE (Le Registre des Italiens Résidents à l’Étranger) s’est réuni pour la deuxième fois sur la place de la Fontaine des Innocents, au centre de la ville de Paris.

Cette fois, le rassemblement a vu réunis non seulement des citoyens italiens mais aussi de nombreux citoyens français venus par solidarité et soutien.

Après un apéritif festif partagé dans la joie et la bonne humeur, ils se sont retrouvés devant la Fontaine des Innocents. Et sous l’apparence un peu ubuesque de leurs masques, qui rappelaient la farce à l’italienne, ils ont prononcé cet appel pacifique et solennel :

« Nous, des Italiens résidents à Paris, déclarons toute notre solidarité avec nos compatriotes qui vivent et résistent dans le pays, privés des droits humains fondamentaux et du travail.

Harcelés, torturés, épuisés dans leur corps et leur âme, nous vous soutenons jusqu’au bout dans ce combat décisif pour la liberté.

L’accélération de l’hystérie ambiante est la preuve de la fragilité même de ces gouvernants illégitimes. Ils savent qu’ils ont peu de temps avant d’être submergés par la vérité et le peuple.

Levons-nous comme un peuple, dans le calme de la raison. Ne cédons pas à leurs violentes provocations.

Unissons-nous tous dans la Résistance, vaccinés et non vaccinés, italiens et français : liberté et vérité ! »

Crédit photo : Eric Steppenwolf

Cette fois ci l’appel s’adresse à l’union de tous les citoyens et citoyennes, sans la distinction forcée et rabâchée entre citoyens vaccinés et pas vaccinés. Ainsi, on doit souligner l’appel au calme et à la raison, et ne pas céder à la violence et aux provocations. Et cela, en vue de ce qui pourrait éventuellement éclater à la manifestation prévue le 15 janvier à Rome.

Cet appel est un appel d’espoir ! L’espoir que cette fois-ci une plus large partie de personnes puisse réellement prendre conscience de la gravité de la situation dans notre pays.

Un pays qui de plus en plus creuse, avec ces mesures, la disparité et sème la haine entre les citoyens.

A ce stade des choses, si rien ne bouge, il paraît désormais légitime de ne plus exclure la certitude de voir dans un futur très proche s’installer un nouveau régime totalitaire en Italie.