Je crois qu’en ce moment (texte écrit le 28/02/2021), même si la presse nous remplit d’informations pseudo-scientifiques et de récits maladroits sur les différentes propositions de vaccins, leur production et leur distribution, il y a une question en arrière-plan chez tout le monde. Se vacciner : oui ou non ?

J’ai fait le tour des raisons que j’ai vu circuler sur le web et qui disqualifient l’une ou l’autre position avec des arguments parfois jolis, parfois dégoûtants, mais de peu d’utilité, sauf celle d’alimenter une fausse polarisation médiatique entre les différentes positions. J’ai plutôt réfléchi et choisi 5 bonnes raisons qui, de mon point de vue, donnent une base adéquate pour sa décision. Il s’agit d’un choix important. Ce ne sont certainement pas les seules raisons, mais ce sont celles qui me permettent de mettre en évidence certains des antécédents. Je n’ai volontairement pas mis les raisons qui, en occultant l’aspect santé, sont inscrites dans les réponses OUI ou NON aux questions économiques et/ou de liberté, car la santé physique et mentale est le véritable pivot de toute cette affaire et ce qui me préoccupe le plus. Alors réfléchissons :

JE VAIS ME FAIRE VACCINER PARCE QUE…

1. Parce que je ne veux pas tomber malade ou retomber malade.
2. Parce que je crois que le vaccin est la seule solution scientifiquement prouvée, il n’y a pas d’autre remède.
3. Car, même si les vaccins Covid 19 n’ont pas été testés de manière adéquate, je pense qu’une réponse urgente à cette grave maladie est nécessaire.
4. Parce que je crois que les médicaments pour les êtres humains sont développés en les testant sur des êtres humains, il est nécessaire d’assumer cette responsabilité et cela justifie la perte possible de vies pendant les tests.
5. Parce que je crois que l’OMS, les gouvernements et les industries pharmaceutiques font généralement de leur mieux pour protéger la santé des gens dans le monde entier, non sans erreurs, mais la situation est exceptionnelle.

JE NE VEUX PAS ME FAIRE VACCINER PARCE QUE…

1. Parce que je ne veux pas tomber malade ou tomber à nouveau malade.
2. Parce que je ne crois pas que le vaccin soit la seule solution scientifiquement prouvée, je crois même qu’il est le moins testé, alors qu’il existe de nombreux traitements qui ont donné de bons résultats.
3. Parce que je ne crois pas que la Covid19 soit si grave, si elle est traitée à temps avec un traitement adéquat et que l’urgence est injustifiée, étant donné le manque d’homogénéité des données et l’inefficacité des outils de diagnostic.
4. Parce que je crois que la pratique médicale devrait respecter les gens et intégrer les connaissances médicales de tous les courants face à un nouveau phénomène au lieu de faire une grande expérience de masse sur les gens.
5. Parce que je crois qu’au sein de l’OMS, des gouvernements et des lobbies pharmaceutiques, il existe de très gros intérêts de personnes dont la priorité n’est pas du tout la santé des citoyens du monde.

Ces motifs montrent dans l’ensemble une certaine cohérence en eux-mêmes, bien qu’ils dénotent certainement des visions différentes de la réalité, qui présentent probablement beaucoup plus de nuances et de transitions d’une position à l’autre au sein des personnes. Mais il y a un point commun aux deux positions et cela traduit un besoin. Ensuite, c’est une question de croyances et d’opinions, sans doute accompagnées des expériences que chacun d’entre nous a eues et a encore avec les institutions et avec la santé et les soins pour soi-même et pour ceux qui nous entourent. Cette époque complexe dans laquelle nous vivons exige une approche non superficielle et opportun, car un nouveau monde est en train d’être crée et chacun doit trouver son propre centre de gravité à partir duquel choisir et prendre des décisions.

J’espère que cette courte contribution vous sera utile.