Crédit photos : Anaïs Dupuis.

Le 23 novembre à l’initiative du Collectif La Force Invisible des Aides à Domicile manifestait devant l’Assemblée Nationale pour à nouveau alerter sur leurs conditions de travail et de vie au sein de leur profession.

Deux députés Mr Ruffin ( FI) et Mr Orphelin (Europe Écologie Les Verts) et Mme Laurence Cohen sénatrice (Communiste Républicain Citoyen et Écologiste) sont venus à leur rencontre afin de les soutenir.

Le collectif est composé de 6000 membres et a permis de rassembler une profession et de créer du lien entre toutes les professionnelles quelque soit la structure d’où elles viennent.

Anne Lauseig , Présidente du collectif :

« Au sein du collectif, on réfléchit collectivement pour proposer des solutions et améliorer nos conditions de travail, tel qu’ un meilleur salaire à la hauteur de nos compétences, les indemnités Kilomètres qui soient remboursés correctement mais aussi des temps d’écoute afin de libérer notre charge mentale ainsi qu’un planning cohérent pour avoir une vie avec la famille les enfants et un peu de temps a soi. »

« Nous avons différents moyens d’action, nous soutenons les soignants et le secteur du médico-social en grève en participant à leur manifestation. Nous intervenons dans les débats après la projection du film «Debout les femmes» réalisé par Mr Ruffin ou nous pouvons échanger avec le public et les intervenants notamment les directeurs de structure, les maires, les députes et les associations de femmes avec lesquelles le collectif travaille .»

« Actuellement nous faisons signer une pétition ou nous demandons à Mr Macron, Mr Veran et Mme Bourguignon de revaloriser nos métiers, notre salaire et nos compétences. Nous insistons sur l’importance d’être former correctement c.a.d. de prendre en charge deux formations dès l’entrée dans la profession ; gestes et postures ainsi que la formation aux premiers secours qui nous paraissent indispensables. Que ces formations soient prises en charge par l’état et soit une obligation. Cela éviterait de nombreux accidents de travail et surtout lorsque nous sommes confrontées à une urgence savoir comment agir et ne pas faire n’importe quoi. Car nous avons une personne entre les mains et parfois entre la vie. »

« Mais nous sommes face à un mur de silence. »

« On a vraiment besoin d ‘une loi sur le grand âge car au vu des conditions de travail on manque et on manquera de plus en plus de personnel. »

C’est un vrai sujet sociétal sachant que 85 % des français souhaitent rester vivre le plus longtemps à domicile si on ne fait rien dés à présent le maintien a domicile deviendra de plus en plus dramatique. On laissera les gens seuls sans professionnelles pour les accompagner et dans une grande misère. Et par conséquent on va mettre en difficulté les aidants.

Finalement tout le monde est maltraité ; les professionnelles que nous sommes, les aidants, le cercle familial.

Un jour ou l’autre on aura besoin d ‘une auxiliaire de vie et si on ne prend pas soin de ces métiers là (les soignants et paramédicaux et nous) c’est un pan de personne qu’on laissera de côté dans une tristesse profonde et moi je ne veux pas de ça ni pour moi ni pour mon père ou mon fils.

Il faut arrêter de regarder ce que coûte un soin. Un soin, un accompagnement, ça ne rapporte pas mais ça doit apporter !!!

Facebook: la force invisible des aides à domicile