Nous continuons à partager depuis REHUNO Salud la série de notes que Horacio Mesón nous livre sous le titre : Phytothérapie, connaissances et expériences. Dans ce troisième et dernier volet, l’auteur nous invite à approfondir relations qu’il établit entre sa passion et ses connaissances en phytothérapie avec les profondeurs de son monde intérieur et de son but dans la vie.Comme Horacio lui-même nous le dit à la fin de l’article : «La phytothérapie est, pour moi, la meilleure excuse pour mener à bien mon Objectif».

Voir aussi :

Phytothérapie, connaissances et expériences 01- « La phytothérapie, on en fait tou.tes »

Phytothérapie, connaissances et y expériences 02- «La santé entre nos mains»

 

Par Horacio Mesón

Mon jardin est petit, mais avec peu, on peut faire de la magie. La maison est chaleureuse, confortable et simple.

L’été touchait à sa fin et notre petit-fils Lorenzo avait eu trois ans. Il était très vif, pétillant, alerte et émotif, avec un caractère intéressant lorsqu’il se connecte avec lui-même.

J’ai pensé que c’était le bon moment et je l’ai emmené avec moi dans le jardin et lui ai fait découvrir quelques plantes aromatiques. D’abord les lianes, puis les arbustes. Nous les avons doucement caressés.

Nous sommes allés de la Piperine (NdT, Principe actif du poivre) à la menthe ; puis la Muña Muña (menthe des Andes) que nous avons collectée au printemps dernier dans le champ. La camomille était celle qu’il préférait.

Nous sommes arrivés à la Citronnelle, le premier buisson, il y avait un rejet. Plus ou moins du Pouliot (Ndt, variété de menthe). Il a aimé la mélisse, mais quand nous sommes arrivés au romarin, il a tiré dessus, un sourire a éclaté sur tout son visage et il l’a serré dans ses bras. Il était juste en fleur et il caressait ses parties supérieures, entraînant le parfum vers lui, je pense qu’il m’imitait.

Six mois ont passé et il se souvient du nom de chacune d’entre elles. Mais avec le romarin l’alchimie, l’affinité, la compatibilité est très grande. Un lien s’est établi entre eux comme s’ils se connaissaient depuis longtemps…

Ce lien se développe aussi entre nous trois, il a la profondeur de ma mémoire émotionnelle et ancestrale.

Les plantes que j’ai découvertes en jouant, enfant, par dévotion envers mes grands-parents puis par nécessité, m’ont montré en profondeur un chemin que j’avais déjà amorcé.

J’en arrivais à comprendre avec le cœur d’un citadin, que j’avais un attachement pour la Pachamama. Ce concept de Mère-Terre, cette dévotion unique que j’ose appeler Amour ou quelque chose de similaire.

Je comprends que tout « Métier et Discipline » affronté avec la Force Interne, c’est-à-dire avec tout et sans rien retenir, nous laisse sur le seuil de ce qui est désiré.

Je comprends que tout le long du chemin, on est passé, même sans méthode, par certains « lieux » et registres.

Pour cela il faut un schéma de formes qui permette de se précipiter…

Il y a des questions clés et directionnelles. Elles aident à se focaliser, à se concentrer et nous rapprochent de la bonté.

Au service de quoi sont mes vocations ? Au service de quoi sont ces capacités ? Pourquoi je fais ce que je fais sans y penser ? Quelle en est la raison ? Est-ce mon but ? Est-ce que j’ai un plan ? Si oui, comment le perfectionner ? Est-ce que je veux aller plus loin ? Jusqu’où suis-je prêt à aller ? Quelle est l’action valable ? Quel est mon plus grand désir ou aspiration ?

Les rêves anciens se conjuguent avec le présent et l’avenir. Les trois temps agissent en une dynamique permanente. On pense parfois que les choses viennent du passé, mais elles viennent de l’avenir, de ce qui sera. Le registre c’est ici et maintenant.

(Imagn Horacio Mesón)

Le but a été conçu et approfondi dans les rêves de l’enfance et aujourd’hui il éclate en se nourrissant futur de ce qui est intuitif et de l’inspiration.

L’étreinte chaleureuse entre pairs et l’échange sincère sont tellement nécessaires.

L’action valable n’est pas seulement un acte, c’est un accomplissement d’actions orientées par la direction choisie et tirées vers le futur grâce au But. Connectées au meilleur de chacun/e

S’il y a quelque chose de naturel comme une vertu très humaine, c’est l’action de Donner, c’est l’intention originelle.

Un But projeté avec force dans le monde et vers les autres est un tourbillon, une cascade et une myriade d’actions valables. Et pourtant, cela ne se vit pas ni se registre pas comme un tourbillon, ni comme une cascade.

Le plus grand de mes souhaits ou aspirations est de pouvoir aider les autres jusqu’au dernier moment de ma vie.

Dernière question : qu’est-ce donc que la phytothérapie pour moi : » c’est la meilleure des excuses pour mener à bien mon Projet « .

Ce sont les mots de l’auteur qui complètent cette série de 3 notes sur la phytothérapie. Si vous souhaitez en savoir plus sur ces connaissances et expériences, vous pouvez contacter directement l’auteur :

horaciomeson@yahoo.com.ar

REHUNO Santé

 

Traduit de l’espagnol par Ginette Baudelet