La traduction de cet article de 2018 est publié aujourd’hui car il fait partie des exemples accompagnant les vidéos d’un des modules de formation de Pressenza au Journalisme de Paix et de Non-violence, Leçon 5 – ‘le photoreportage dans la perspective de la non-violence’, qui seront publiés prochainement.

(Comme rapporté par Chandra-Weavers Wheel)

Le cyclone Gaja, une profonde dépression au-dessus du golfe du Bengale, a traversé la côte du Tamil Nadu le 16 novembre 2018, causant des destructions massives dans son sillage et affectant la vie et les moyens de subsistance des pêcheurs, des agriculteurs et des travailleurs du sel. Les blocs côtiers du district de Nagapattinam, à savoir Vedaranyam, Keelaiyur et Thalaingayar, ont supporté le poids maximal du cyclone, de fortes pluies ayant également touché les districts intérieurs du Tamil Nadu. Une douzaine de districts du Tamil Nadu ont été sévèrement touchés par la tempête cyclonique.

En sanskrit, Gaja signifie éléphant et, tel un éléphant en colère, le cyclone Gaja s’est déchaîné sur 12 districts du Tamil Nadu, affectant des vies humaines et des animaux, détruisant les bateaux et les huttes des pauvres, déracinant les cocotiers et endommageant gravement les cultures agricoles et horticoles. L’absence d’électricité, le manque d’eau potable, la difficulté pour les habitants des villages de l’intérieur d’avoir accès aux produits de secours de l’État et du gouvernement central ne sont que quelques-uns des problèmes rencontrés après le passage de Gaja.

À ce jour, les opérations de secours et de lutte contre la catastrophe menées par le gouvernement central et celui de l’État, ainsi que le soutien des bénévoles, des organisations sociales et des personnes ayant une conscience sociale, ont permis d’aider des milliers de personnes touchées. Immédiatement après la catastrophe, des fonctionnaires et des professionnels se sont réunis et ont formé différents comités pour entreprendre des activités de secours et de réhabilitation.

En particulier, une équipe non partisane composée de bénévoles et d’ONG qui ne sont pas divisés par la caste, la religion, la région ou la langue, s’est donné la main et a mis en place un système de mise en commun des ressources et de collaboration pour aider les communautés en détresse, via un site Web : https://gaja2018.home.blog/ qui sert de portail de communication et de coordination et via t.me/gajaTN, préférant Telegram aux autres applications de médias sociaux, afin de travailler de manière intelligente et transparente.

Voici une partie du travail effectué par l’équipe, dans l’esprit que chaque volontaire est un leader en assumant toutes les responsabilités :

 

28/11/2018

Distribution de matériel de secours dans 12 villages affectés dans les districts de Nagapattinam et Tiruvarur par l’équipe de Siva Kumar, Mayaraj, Nithyanand, Anadhan, Parthasarathy, Gunaseelan, Ramaswamy et le groupe.

 

30/11/2018

Distribution de produits de secours – riz et produits d’épicerie – à 200 familles, travailleurs du sel dans les zones côtières de Vedarnayam, avec Vallalar Darumasalai en charge.

Des volontaires de « Khudai Khidmatgar-Servants of God » ont également rejoint les travaux de secours entrepris par le CRDR (Centre for Rural Development and Research). L’équipe travaille dans 68 villages de deux districts – Nagapattinam et Tiruvarur. En plus d’être impliqués dans la distribution de biens de secours, les volontaires fournissent également une assistance aux veuves, aux handicapés et aux personnes âgées, en organisant des camps médicaux gratuits et en fournissant des purificateurs d’eau aux personnes nécessiteuses vivant dans les villages de l’intérieur.

Première semaine de décembre.

40 étudiants de RGNIYD-Sri Perumbuthur se sont portés volontaires dans les zones touchées par le cyclone Gaja pour effectuer des travaux de réhabilitation dans les villages de Avarikkadu, Palliya Moolai, Thiruvidai Marudhur et Neer Mulai.

12 décembre 2018

Kannaiyan, un ouvrier âgé de 78 ans, vivait dans une tente bâchée avec sa femme depuis 26 jours après que le cyclone a détruit sa hutte. Avec l’aide de Sirpi Prabhu, l’équipe a construit une hutte pour Kannaiyan dans le village de Palliyamulai, près de Talainayiru, Nagapattinam. Merci à Prabhu Sirpi, Mayaraj Maya Vedhan Siva Anand, Ganesh, et à tous les membres de l’équipe. L’équipe espère construire 50 huttes dans les prochains jours, de préférence pour les personnes âgées, les veuves et les handicapés.

08/12/2018

Tâches des volontaires : secours et réhabilitation après le cyclone Gaja. A ce jour, les 5 besoins critiques sont :
1. Aide pour obtenir une compensation gouvernementale
2. Défrichage et vente des arbres tombés
3. Plus de bâches car les maisons individuelles ont besoin de plus que ce qui est fourni par le gouvernement et les ONG
4. Moustiquaires pour éviter les infections
5. Sources de lumière

Pour calmer la menace de détresse :
1. Aidez les villageois à remplir les documents relatifs à l’indemnisation, remplissez les informations sur les arbres abattus à vendre sur l’application du gouvernement du TN – Uzhavan et gaja2018.home.blog.
2. Transporter les affiches de la ligne d’assistance et les brochures « What Next » dans les 4 districts (Trichy Ramesh et l’équipe) et distribuer les affiches de la ligne d’assistance et les brochures « What Next » dans autant de villages (soins de toutes les ONG, volontaires dans les districts NTTP-Nagai Tiruvarur Thanjavur Pudukottai, Fm.Bala).
3. Ajouter plus de lignes d’assistance actives gérées par des bénévoles, car les appels vont augmenter après le collage des affiches. Nous avons besoin de personnes retraitées pour écouter les appels depuis leur domicile via un téléphone fixe ou mobile partout en Inde. Notez que l’appelant ne connaîtra pas le numéro du volontaire et que si l’appel est manqué, d’autres volontaires s’en chargeront. À tout moment, on peut choisir de quitter l’équipe de la ligne d’assistance. Rejoignez t.me/gajatn (attention à Vol.Mahalakshmi, Vol.Kavya, Vol.Vasu, Le Banyan, MSSRF, Fm.Revathi)
4. Aider la Chennai Psychological Counseling Team-2 à sélectionner des villages nécessiteux à Nagapattinam et Pudukottai (soins de Vol.Vasu et Vol.Inamul)
5. Donner des idées et contribuer à l’enrichissement du contenu du secours Gaja pour All India Radio. (soins de Vol.Kavya, Dr.Dhanalakshmi, Vol.Vasu, Vol.Inamul)
6. Obtenir une liste de tous les villages dans le NTTP (soins de Nagai, Thiruvarur, Thanjavur, Pudukottai), attribuer les volontaires, obtenir les besoins, la liste des contacts et remplir les formulaires en ligne (soin de Vol. Inamul)

Pour une aide médicale :
7. Aidez les équipes de médecins de JIPMER, Stanley et Homéopathie pour leurs futurs camps

Secours :
8. Diriger l’aide de Karaikal, l’aide de l’équipe APJ, l’aide de CRDR « Keethu » pour atteindre les nécessiteux pendant le week-end (soin de Er.Pravin, Vol.Inamul)

9. Fabrication en masse d’adaptateurs de vélo pour la recharge mobile (BAM) et de LED (Vol.Dilip – TNFS, Vol.Bharathi – PIPMATE, Puducherry)

Réhabilitation :
10. Conception de logements à faible coût et diffusion d’une brochure en tamoul à ce sujet (soins de l’architecte Dilip, The New Face of the Society et Vol. Inamul CRDR)

11. S’associer à l’hôpital TTK de Chennai pour répondre aux demandes de désintoxication par téléphone et mettre au point des plans pour les camps TTK

Pour la prochaine catastrophe :
12. Faire avancer le projet de portail des volontaires (Er.Venkat, Le Banyan, Er.Balu, Er.Muthu, Er.Satheesh et d’autres de l’équipe informatique centrale et beaucoup d’autres

Malgré ces efforts, davantage de bénévoles sont nécessaires, et il y a encore beaucoup à faire dans les jours et les mois à venir. Ceux qui souhaitent se porter volontaires peuvent prendre contact avec Inamul : numéro de contact (WhatsApp) : +919092137718.
Vous pouvez également consulter le site https://gaja2018.home.blog/, qui coordonne l’aide aux victimes du cyclone Gaja et où vous ou votre ONG pouvez offrir vos services. Visitez également le site Web du Centre pour le développement rural et la recherche, une société qui participe aux efforts de secours : http://www.crdr.org.in/.