Le 18 juillet, la première marche latino-américaine pour la non-violence, multiethnique et multiculturelle, a été présentée sur Internet. Il s’agissait d’une présentation initiale qui ouvre la voie à de multiples activités avant la date à laquelle la marche aura lieu, c’est-à-dire du 15 septembre au 2 octobre.

Cette activité a été menée par des représentants de différents pays d’Amérique latine, qui ont expliqué les objectifs de cette Marche, ses postulats, les initiatives confirmées et les perspectives d’avenir, et ont invité les gens à participer et à se joindre à eux.

En outre, une vidéo promotionnelle annonçant le lancement de la Marche a été présentée et de courtes vidéos ont été montrées présentant les activités développées et les adhésions individuelles et collectives en soutien à la Marche.

La date a été choisie en hommage à Nelson Mandela, à l’occasion d’un autre anniversaire de sa naissance.

La Marche latino-américaine pour la non-violence multiethnique et multiculturelle, qui se déroulera virtuellement et en présentiel, bénéficie déjà du soutien d’organisations et d’individus du Mexique, du Honduras, du Costa Rica, du Panama, de la Colombie, du Suriname, du Pérou, de l’Équateur, du Chili, de l’Argentine et du Brésil et attend que d’autres pays et organisations se joignent à elle lorsqu’elle se terminera au Costa Rica le 2 octobre, où les participants se réuniront dans le cadre d’un Forum appelé : « Vers un avenir non-violent pour l’Amérique latine ».

Un appel est lancée pour se mettre en contact, par le biais du formulaire d’inscription qui se trouve sur le site web de la Marche : https://theworldmarch. org/participate-in-the-latin-american-march/

« L’union de millions d’êtres humains de différentes langues, races, croyances et cultures est nécessaire pour enflammer la conscience humaine avec la lumière de la Non-violence ».