Ce mercredi 14 avril 2021 a lieu le sommet 2021 du CEMA (Comité Européen des groupements de constructeurs du Machinisme Agricole), #CEMAsummit 2021 [1]. Ce sommet regroupe les lobbies de la production de machines agricoles ainsi que des représentants politiques de l’Union Européenne (UE). Une rencontre au sommet pour promouvoir l’instauration des “Fermes 4.0” ou “Smart Farms” en Europe. Camille Vanovertveldt, membre de BoerenFaçade Paysanne, nous rappelle : “Cette “smart technology” n’a rien de smart, déconnectée de la terre, elle est plus jetable que durable.

Devant l'entrée du Sommet Européen
Action Bxl 14 avril 2021
Aux pieds des eurocrates
Logo des Boeren-Paysans

 

Ce samedi 17 avril 2021 a lieu la journée internationale des luttes paysannes. L’occasion pour tou·tes les paysan·nes de commémorer l’assasinat en 1996 de 21 membres du Mouvement des sans-terre (MST) à Pará au Brésil par la police militaire [2]. Cela fait 25 ans qu’ils et elles luttent chaque 17 avril pour la souveraineté alimentaire, synonyme d’une politique agricole favorisant l’autonomie des paysan·nes. #17Avril2021 #FoodSovereigntyNow

BoerenFaçade Paysanne, qui lutte pour une souveraineté technologique des paysan·nes, aimerait profiter de ces deux journées pour dénoncer la démesure des fermes 4.0. Fermes déconnectées du sol, où la high-tech (GPS, drones, tracteurs pilotés à distance par des logiciels propulsés par la 5G…) prend le dessus sur l’humain. Ces machines agricoles intelligentes, imposées aux agriculteur·trices par le CEMA, sont impossibles à entretenir soi-même, coûtent une fortune et poussent à l’endettement, voire au suicide. Elles favorisent encore les grands propriétaires terriens et poussent également les agriculteur·trices à toujours produire plus par la concurrence qu’elles créent entre elles·eux. Ces machines dites “intelligentes” renforcent donc la dépendance des agriculteur·trices aux multinationales agricoles, mais en plus, elles les asservissent aux TIC (technologies de l’information et de la communication). Cette philosophie de la “smart agriculture” va dès lors main dans la main avec la PAC (politique agricole commune de l’UE) qui la promeut à travers un budget de 11 milliards d’euros. “Veut-on réellement évoluer vers un monde où la production de notre nourriture est conditionnée par internet et le déploiement de nouveaux réseaux ?” interroge Camille.

En plus de la banderole de BoerenFaçade Paysanne, d’autres actions paysannes sont encore prévues ce weekend en Belgique. Samedi nous revendiquons l’accès à la terre en Flandre et dimanche nous nous retrouvons en Wallonie, à Frameries (Mons), pour une plantation de patates biologiques sur des terres rachetées par l’agro-industrie, #StopClarebout.
Plus d’informations sur la journée internationale des luttes paysannes en Belgique :
* Le site des luttes paysannes, www.luttespaysannes.be/spip.php?article240
* L’événement facebook, www.facebook.com/events/297116391830136

=> Facebook de l’action : www.facebook.com/agroecologyinaction/
=> Hashtags : #StopCEMA #NoHighTechDependency #FoodSovereigntyNow
=> Photos de l’action : https://bit.ly/3tdrHb9 (contactez-nous pour des photos exclusives)
=> Contact : boerenfacadepaysanne@riseup.net // +32 477 46 46 83

Notes

[1] CEMA Summit 2021 : https://bit.ly/3dcsR0J

[2] La Via Campesina – Mouvement Paysan International : https://bit.ly/3wQTjF9

[3] CEMA Summit 2021 : https://bit.ly/3dcsR0J

[4] La Via Campesina – International Peasants Mouvement : https://cutt.ly/YvyaK5K