Le doyen, célèbre journaliste sportif et grand historien Amadou Diouldé Diallo a été arrêté et placé en garde à vue dans les locaux de la DPJ ( Direction de la Police Judiciaire). Cette arrestation s’est déroulée samedi 27 février, en pleine activité sportives au stade du 28 septembre à Conakry. Un groupe de policiers de la DPJ s’est présenté et l’a conduit dans les locaux de l’institution.

Maître Alseny Aissata Diallo, membre du collectif des avocats qui s’est constitué pour la défense du doyen Diallo dénonce et condamne la procédure d’interpellation de son client. Pour lui, Amadou Diouldé Diallo, doyen de la presse guinéenne n’a pas été arrêté mais plutôt kidnappé.

« Il a été kidnappé et non arrêté, parce qu’il n’a reçu au préalable aucune convocation. Aucune convocation ne lui a été tendue par qui que ce soit. Soudainement, c’est une réquisition à comparaître qui lui a été tendue et il a obtempéré. Il a obéi et il a suivi (les agents venus l’arrêter). C’est dommage qu’à notre époque, un citoyen soit kidnappé comme ça, sans être invité par une convocation étant donné que c’est un citoyen guinéen >>, a déploré Maître Alseny Aissata Diallo.

S’agissant des causes de son interpellation, l’avocat dira que Monsieur Diallo est accusé de faits de diffamation et offense au Chef de l’>Etat. : << ils disent qu’il est interpellé pour diffamation et offense au chef de l’Etat. Ce qui n’est pas étonnant. Dans les pays de droit et démocratiques, tout le monde se bat pour que vous puissiez dire ce que vous pensez. Mais chez nous en Guinée, tout le monde se bat pour ne pas que vous disiez ce que vous pensez. C’est grave ! » a souligné Maître Alseny Aissata Diallo au sortir de sa rencontre avec son client.

Après 48 heures de garde à vue dans les locaux de la direction centrale de la police judiciaire, il a été auditionné ce lundi 1er mars, avant d’être déféré au tribunal de première instance de Dixinn. Le juge d’instruction décidera de la nécessité de l’inculper ou non. S’il décide de l’inculper, le magistrat aura deux possibilités : soit la mise en liberté conditionnelle soit le placement sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry.

Doyen Amadou Diouldé Diallo est connu pour ses critiques à l’égard du pouvoir en place. Il ne passe pas à côté de la place dans ses sorties médiatiques quand il s’agit de parler de la manière dont le pays est géré par le pouvoir actuel. Ce journaliste engagé est une épine dans le pied du pouvoir actuel en Guinée. Il est connu pour ses critiques à l’égard de la gestion actuelle des affaires du pays par le pouvoir en place.

« Aujourd’hui, très malheureusement, il y a une mesure de garde à vue qui est prise contre lui. Mais lundi, très tôt, le collectif des avocats sera là. Il sera entendu ce lundi et on fera tout pour que le dossier soit déféré dès le lundi », a promis cet avocat que Pressenza a pu interroger à sa sortie de la DPJ.

 

De Conakry (République de Guinée), Sow Mamadou Laafa pour Pressenza

 

Tel : +224 622 919 225