Alors que des millions de personnes dans le Sud se retrouvent sans électricité pour le troisième jour en raison de tempêtes hivernales record, certains se demandent pourquoi le Texas ne se tourne pas vers d’autres États pour obtenir de l’aide.

Pour y répondre, il y a deux points importants à prendre en considération, l’un concernant le réseau électrique et l’autre le changement climatique.

Commençons par le réseau électrique. Le Texas, contrairement au reste du pays, dispose de son propre réseau électrique qui n’est PAS connecté aux autres États. 90 % de l’alimentation électrique de l’État est connectée à un réseau entièrement situé à l’intérieur des frontières de l’État. Le Texas dispose d’un réseau indépendant en raison de sa réponse à la loi fédérale sur l’électricité de 1935, qui a donné au gouvernement fédéral le pouvoir de réglementer les compagnies d’électricité qui font du commerce entre les États. Les compagnies d’électricité texanes ont accepté de ne pas vendre d’électricité en dehors du Texas, ce qui leur a permis d’éviter la réglementation fédérale. Aujourd’hui, près de 100 ans plus tard, rien n’a changé. Les libertaires et les politiciens de droite ont maintenu cette situation absurde. Des millions de personnes ont été laissées dans le noir et le froid pendant des jours à cause d’une loi fédérale. Il est vraiment ironique que l’État le plus identifié à l’énergie (la production de pétrole) soit maintenant sans aucune énergie électrique. Peut-on imaginer, en 2021, de se retrouver sans électricité pendant 3 jours ? Pas d’électricité pour votre téléphone, télévision, ordinateur, réfrigérateur, chaudière, chauffage, modem câble, wifi, tablette, cuisinière, machine à café, grille-pain, micro-ondes, lumières, machine à laver, horloge, sèche-linge, haut-parleurs… et la liste est encore longue.

Alors que le Texas et d’autres régions du pays s’abritent et se préparent à une deuxième vague de tempêtes hivernales, certains s’interrogent sur le rôle que le changement climatique a joué dans ces conditions météorologiques extrêmes dans tout le pays.

Chris Gloninger, un météorologue de NBC10 Boston, a expliqué qu’il y avait un lien certain.

« Il y a des vagues dans le courant (jet-stream) et, en raison du changement climatique et de l’air plus chaud dans l’Arctique et de la mer arctique en grande partie sans glace, ces vagues peuvent aller loin au sud », a déclaré M. Gloninger. « Ainsi, des endroits comme l’Alaska ou l’Islande, sont plus chauds aujourd’hui que des endroits comme le Texas, la Louisiane ou l’Oklahoma. C’est pourquoi nous observons ces extrêmes ».

Aujourd’hui, le Texas est confronté à deux vieilles conceptions de la société qui sont absolument obsolètes. La première est celle de la société individualiste qui n’a besoin d’aucun lien ou coordination avec le niveau fédéral ou international, en dehors des transactions commerciales « normales » qui s’appliquent au marché du pétrole. Cet individualisme égocentrique des hommes blancs est mort et n’a pas d’avenir. La deuxième question est de comprendre que le changement climatique est réel et doit être pris en considération. L’État doit adapter et modifier ses infrastructures afin d’être aussi bien préparé et prêt pour le changement climatique (niveau de la mer, température, eau propre, etc.). Il devra également pousser les compagnies pétrolières à devenir des entreprises d’énergie verte. Pour ce faire, il devra transformer en profondeur son paysage politique. Le changement politique doit être aussi fort que le changement climatique lui-même. Il est temps de virer ces démagogues politiques qui ont créé cette situation inimaginable, laissé un État impuissant avec des millions de personnes dans le noir (obscurantisme) et le froid (sans cœur).

Je ne peux pas imaginer ce à quoi les Texans sont confrontés en ce moment, mais je peux certainement imaginer ce qu’ils peuvent faire demain pour transformer leur vie et créer un avenir différent.

 

 

Traduit de l’anglais par Claudie Lemoine-Baudoin