« Women of the World Unite » – Femmes du monde, unissez-vous. C’est la devise de la compositrice interprète et activiste de la paix israélo-canadienne Yael Deckelbaum. Elle invite femmes et hommes du monde à se rassembler et à franchir toutes les barrières grâce à la force de la musique, et ainsi construire un avenir à la paix.

C’est elle qui a également écrit la chanson « Prayer of the Mothers » afin de soutenir le mouvement Women Wage Peace de femmes israélo-palestiniennes pour la paix. Cette chanson est devenue l’hymne de la Marche de l’Espoir qui a fait le tour du monde et qui a rassemblé l’an dernier des milliers de femmes israéliennes et palestiniennes qui ont marché pour la paix à travers le désert.

Elle s’est dit que comme après la dernière guerre à Gaza en 2014, les femmes et les mères d’Israël se sont réunies pour fonder « Women Wage Peace » qui compte désormais plus de 11.000 membres de tout horizon politique, religieux, ethnique, social et géographique, un mouvement mondial pour la paix et la non-violence peut également voir le jour.

Yael Deckelbaum a joué en live samedi 14 novembre à 20 heures, avec sa guitare. On pouvait l’écouter depuis partout dans le monde. https://play2fund.com/event/live-solo-concert-with-yael-deckelbaum/?realtime=14XNovX9pm

Vous donnez ce que vous voulez.

 

 

Traduction de l’allemand : Frédérique Drouet

Si vous souhaitez effectuer des traductions et participer au projet de Pressenza, écrire ici.