Tuvalu ratifie le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) de l’ONU

15.10.2020 - International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Italien, Allemand, Grec

Tuvalu ratifie le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) de l’ONU
(Crédit image : wagingpeace.org)

L’État des Tuvalu, nation insulaire du Pacifique, a ratifié le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires ce 13 octobre 2020, devenant ainsi la 47e nation au monde à le faire. Trois autres ratifications seulement sont désormais nécessaires pour que ce Traité crucial entre en vigueur. Le Traité établira une interdiction complète des pires armes de destruction massive et contribuera à ouvrir la voie à leur élimination totale.

Au début de ce mois, les Tuvalu et 11 autres petits États insulaires en développement du Pacifique ont fait une déclaration commune aux Nations unies à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires. Ils ont souligné que leur région a souffert des effets de décennies d’essais nucléaires effectués par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France.

« Plus de 300 essais nucléaires ont été effectués dans le Pacifique de 1946 à 1996 – dans l’atmosphère, sous terre et sous l’eau. Nos communautés vivant près des lieux des essais ont été déplacées de leurs îles ancestrales et empêchées d’utiliser les ressources de l’océan pour leur subsistance, et elles ont dû faire face à une augmentation des problèmes de santé liés à cette situation », ont-ils déclaré.

Les 12 nations ont appelé toutes les nations qui ne l’ont pas encore fait à ratifier le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, ainsi que le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires de 1996. « Nous, les petits États insulaires en développement du Pacifique, disons non aux armes nucléaires, et nous réitérons notre engagement à l’élimination des armes nucléaires partout ».

Les Tuvalu est la neuvième nation insulaire du Pacifique à adhérer au Traité d’interdiction des armes nucléaires à ce jour, après Palau, la Nouvelle-Zélande, les îles Cook, Samoa, Vanuatu, Kiribati, Fidji et Niue. En outre, Nauru a signé le traité mais ne l’a pas encore ratifié.

Les Tuvalu a été l’une des premières nations à signer le Traité lorsqu’il a été ouvert à la signature le 20 septembre 2017. Dans un discours aux Nations Unies après la cérémonie de signature, leur représentant a déclaré : « Nous espérons vivement que les armes nucléaires et autres armes de destruction massive… seront totalement interdites dans le monde entier par l’ONU. »

En 2016, les Tuvalu a co-parrainé la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies qui a établi le mandat officiel pour les États afin d’entamer les négociations en 2017 sur « un instrument juridiquement contraignant pour interdire les armes nucléaires, conduisant à leur élimination totale ».

Plus tôt en 2016, Tuvalu, avec Fidji, Nauru, Palau et Samoa, a soumis un document de travail à un groupe de travail des Nations Unies à Genève, arguant que « le débat ne devrait plus porter sur la question de savoir si une interdiction mondiale des armes nucléaires est nécessaire, mais plutôt sur la manière dont nous pouvons y parvenir et sur les dispositions qu’elle devrait contenir ».

Catégories: Communiqués de Presse, International, Océanie, Paix et Désarmement
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Journée de la Nonviolence

Journée de la Nonviolence

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.