En Suisse, les couples de même sexe devraient également être autorisés à se marier à l’avenir. C’est la grande chambre du Parlement qui en a décidé ainsi. Le Conseil national s’est également prononcé en faveur de l’autorisation du don de sperme pour les couples de lesbiennes. Toutefois, le projet de loi doit encore surmonter d’autres obstacles.

En Suisse, les couples de même sexe ont la possibilité d’enregistrer leur partenariat. Toutefois, le partenariat enregistré ne comporte pas les mêmes droits et obligations que le mariage qui, contrairement à ce qui se passe dans de nombreux pays européens, n’est actuellement ouvert qu’aux couples hétérosexuels.

Lors du vote global, le Conseil national s’est prononcé par 132 voix contre 52 (13 abstentions) en faveur d’une égalité globale et donc également pour l’accès au don de sperme et la reconnaissance de la parentalité dès la naissance. Ces deux questions sont d’une importance capitale pour les organisations LGB et toutes deux ont aujourd’hui atteint une majorité.

« Les enfants de couples de même sexe auraient ainsi les mêmes droits que les enfants de couples hétérosexuels. Enfin, des procédures d’adoption absurdes, longues et coûteuses ne devraient plus être suivies jusqu’à ce que l’enfant ait deux parents et pendant lesquelles l’enfant serait totalement sans protection en cas de décès de la mère biologique », se réjouit Salome Zimmermann, présidente de la commission « Mariage pour tous ».

Das letzte Wort wird wohl das Volk haben. Die christlich-konservative Eidgenössische-Demokratische Union (EDU) hat angekündigt das Referendum ergreifen zu wollen, um die Gesetzesänderung vors Volk zu bringen.

Je pense que les gens auront le dernier mot. L’Union démocratique fédérale (UDF), un parti chrétien-conservateur, a annoncé son intention d’organiser un référendum pour soumettre l’amendement au peuple.

 

Source :
Le mariage pour tous : le grand obstacle est franchi ! – Communiqué de presse de Pink Cross (en allemand)
Le Parlement fait un pas vers le « mariage pour tous » – swissinfo.ch (en allemand)