PHOTOGRAPHIE

Dans les comptes d’Instagram, on trouve souvent des photos qui reflètent la beauté monumentale et paysagère des villes où vivent leurs utilisateurs, mais dans le récit de l’artiste et professeur de Culture Audiovisuelle, José Toro, on peut entrer en contact avec la partie la plus humaine de sa Séville natale. C’est peut-être là le secret de ce magnifique photographe qui a atteint 90 000 abonnés à son compte Instagram @josetoro.0 , qui a fait que certaines de ses photographies ont atteint 900 000 likes et que son style personnel commence à être imité dans le monde entier.

J’ai eu l’occasion de voir son exposition Promeneurs dans la Salle Atín Aya de Séville peu avant le confinement imposé par la pandémie et j’ai été fasciné par sa capacité à faire de la poésie à partir du nécessaire et apparemment commun mouvement de la marche.

Toro atteint cette empathie pour ces gens du sud qui, comme le dit Elvira Lindo, « sont des habitants d’une culture grégaire : ils viennent de parler à quelqu’un et vont dans un endroit où ils vont discuter avec quelqu’un et sont habitués à emprunter la rue tous les jours comme si elle était le prolongement du couloir de leur maison ».

Il est beau de voir que cette passion pour la présence humaine a inspiré des photographes de différents coins de la planète qui encadrent maintenant leurs promeneurs dans d’autres fonds de rue presque aussi révélateurs que José Toro le fait avec les habitants de la pittoresque Séville. Cette intéressante galerie d’images peut être trouvée sur @josetorowalkers également sur Instagram.

Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla
Caminantes_José Toro_Sevilla