73ème Assemblée mondiale de la santé : les principales déclarations de la première journée

23.05.2020 - Marianella Kloka

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Italien, Allemand, Grec

73ème Assemblée mondiale de la santé : les principales déclarations de la première journée
Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), durant son allocution d’ouverture de la 73e Assemblée mondiale de la santé à Genève (Image OMS / Christopher Black)

Au cours du premier jour de la 73e Assemblée mondiale de la santé [1] qui se tient virtuellement à Genève, de nombreux chefs d’États et responsables d’organisations internationales ont effectué des déclarations en faveur du projet de résolution de 7 pages [2] proposé par l’Albanie, l’Arabie saoudite, l’Australie, le Bangladesh, le Bhoutan, la Biélorussie, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, la Corée du Sud, Djibouti, l’Équateur, le Guatemala, le Guyana, l’Inde, l’Indonésie, l’Islande, le Japon, la Jordanie, le Kazakhstan, la Macédoine du Nord, la Malaisie, les Maldives, le Mexique, la Moldavie, Monaco, le Monténégro, la Nouvelle Zélande, la Norvège, le Paraguay, le Pérou, le Qatar, la République dominicaine, le Royaume-Uni, la Russie, Saint-Marin, le Salvador, la Tunisie, la Turquie, l’Ukraine, le Groupe africain et ses États membres, ainsi que l’Union Européenne et ses États membres.

Le Secrétaire général des Nations Unies a déclaré entendre « beaucoup de paroles autour de la solidarité, mais trop peu d’unité dans notre réponse face au Covid-19. Des pays ont suivi différentes stratégies, parfois contradictoires. Nous devons répondre à la fois aux conséquences sanitaires et économiques de cette épidémie. Si nous ne contrôlons pas la propagation du virus, l’économie ne se relèvera jamais ».

Le directeur général de l’OMS, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, a rappelé aux membres de l’assemblée les objectifs du « triple milliard » : 1 milliard de personnes en plus bénéficiant d’une meilleure santé et d’un plus grand bien-être, 1 milliard de personnes en plus bénéficiant d’une couverture de santé universelle, 1 milliard de personnes en plus mieux protégées face aux urgences sanitaires. Voilà les objectifs à atteindre d’ici 2023 que s’est fixé le monde.

Winnie Byanyima, Directrice exécutive de l’OMS a déclaré « Nous appelons les gouvernements à s’unir derrière un #PeoplesVaccine (un vaccin pour tous) pour protéger toute l’humanité ».

Les États membres de l’UE, avec les candidats à l’adhésion à l’Union, représentés par la Croatie, ont manifesté leur soutien au rôle de premier plan de l’OMS et réaffirmé leur volonté d’une réponse commune globale, en lien avec le récent appel aux dons [3] organisé par la Commission européenne.

Un représentant des Pays-Bas a déclaré que son État, comme membre de l’Initiative pour la sécurité sanitaire mondiale (ISSM) « soutient l’OMS, le multilatéralisme, et l’initiative Medecine Patent Pool (MPP) ».

Le représentant du Qatar a rappelé l’assemblée au contenu de la Déclaration de Doha. « Elle couvre l’utilisation des licences obligatoires pour assurer un accès équitable aux produits médicaux. La propriété intellectuelle ne doit pas être une barrière à la santé pour tous. »

Cet après-midi le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont annoncé une initiative commune en faveur d’un plan de relance européen [4]. Dans le document est également clairement notifiée la volonté d’ « augmenter les capacités en recherche et développement pour les vaccins et les traitements, ainsi que de coordonner et financer au niveau international l’initiative ACT-A avec comme objectif sur le court terme de pouvoir développer et produire au sein de l’UE un vaccin contre la Covid-19 et pouvoir ainsi assurer son accès mondial. » Dans ce même document commun, les deux influents États membres de l’UE évoquent une « coordination des politiques d’approvisionnement européennes […] afin de s’adresser à l’industrie pharmaceutique d’une seule et même voix ».

Le président chinois Xi Jinping a dans son discours expliqué « […] le besoin de partager les informations, les expériences et les bonnes pratiques en matière de recherche et développement. L’OMS devrait piloter la réponse mondiale contre le Covid-19. Nous devons fournir une assistance plus grande à l’Afrique. Nous devons renforcer la gouvernance mondiale dans le domaine de la santé, restaurer le développement économique et social tout en travaillant pour vaincre le virus. Nous devons renforcer la coopération internationale. La solidarité et la coopération sont nos armes les plus puissantes pour l’emporter face au virus. Afin d’intensifier la coopération internationale contre le Covid-19, la Chine fournira 2 milliards de dollars sur deux ans pour soutenir les moyens mis en œuvre face au virus, notamment dans les pays économiquement touchés par le virus, en particulier les pays en développement. La Chine travaillera avec les Nations Unies pour établir un hub et un entrepôt international de fournitures humanitaires, afin d’assurer le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement […] ».

Le représentant de la Russie a également soutenu le travail au niveau mondial effectué par l’OMS en déclarant « la Russie prend position pour renforcer le rôle de l’ #OMS en tant que meneur de la coopération internationale dans le domaine de la santé, son rôle est crucial dans la coordination des efforts multilatéraux pour lutter contre le #Covid-19. »

Le Royaume-Uni a remercié l’OMS pour son travail effectué jusqu’à présent, et a déclaré qu’une fois la crise passée il y aura des leçons à apprendre non seulement pour l’OMS mais plus largement pour l’ensemble du système international et tous ses États membres. « Nous soutenons la nécessité d’un examen de la réponse mondiale qui a été apportée, mais nous devons pour le moment rester focalisés sur la lutte contre le virus. Un vaccin serait notre meilleure arme. Le Royaume-Uni pilote ces travaux, nous sommes le plus grand donateur dans cette quête mondiale d’un vaccin. Les travaux de recherche du Royaume-Uni sont précurseurs en la matière. Le Royaume-Uni accueillera le 4 juin le Sommet mondial sur la vaccination. J’espère que vous pourrez y apporter votre soutien car nous sommes à terme tous du même camp dans cette lutte ».

Demain sera le second et dernier jour de l’Assemblée mondiale de la santé. Vous pouvez trouver plus d’informations et suivre le direct de l’événement ici [5].

 

Traduit de l’anglais par Vincent Moussie

[1] https://youtu.be/DSCrTz8IgG4

[2] https://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/WHA73/A73_CONF1Rev1-en.pdf

[3] https://twitter.com/vonderleyen

[4] https://www.bundesregierung.de/resource/blob/975226/1753772/414a4b5a1ca91d4f7146eeb2b39ee72b/2020-05-18-deutsch-franzoesischer-erklaerung-eng-data.pdf?download=1

[5] https://www.who.int/about/governance/world-health-assembly/seventy-third-world-health-assembly

Catégories: International, Relations internationales, Santé
Tags: , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

 

Le début de la fin des armes nucléaires

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.