Pétition pour un revenu minimum d’urgence en Europe

23.03.2020 - Pressenza Athens

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Allemand, Grec

Pétition pour un revenu minimum d’urgence en Europe
(Crédit image : Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0)

Toute l’Europe est maintenant en état d’urgence en raison du coronavirus. Chaque état prend des mesures d’urgence pour l’endiguer. Pour le moment, la Commission Européenne a annoncé de premières mesures incluant le relâchement des règles de stabilité financière, des fonds pour la recherche, du soutien aux secteurs les plus vulnérables et les petites et moyennes entreprises. Bien sûr, ces montants de 140 millions d’euros pour la recherche ou 8 milliards d’euros pour les entreprises sont de bien faibles montants par rapport à ceux dépensés tous les ans en armes et pour le nucléaire.

Pour le moment, il semble que chaque état est bien seul pour faire face à la pandémie. Seules exceptions : le soutien apporté par la Chine au travers de dons de matériel médical et des médecins dépêchés par Cuba. Même si l’Europe est en train de lancer un plan de sauvetage à grande échelle, quelle sera la priorité : les gens ou le système financier comme lors de la crise de 2008 ?

Le réseau européen pour un revenu de base inconditionnel (UBIE) vient de lancer une pétition, demandant à l’Europe un revenu minimum d’urgence pour endiguer les effets de la pandémie.

Dans cette pétition, l’UBIE déclare :

Nous demandons à l’Union Européenne et à l’Eurogroupe en particulier, de créer un instrument financier (dans les mains de l’UE) afin de soutenir tous les Etats membres de l’UE dans l’introduction rapide d’un revenu minimum inconditionnel comme mesure d’urgence, l’octroi d’une aide immédiate et sans bureaucratie à toutes les personnes qui en Europe sont menacées dans leur sécurité économique et leur existence par la crise du coronavirus.

Pourquoi est-ce si important ?

D’un jour à l’autre, la liste des gens qui perdent leur source de revenus et qui ne savent pas à qui s’adresser ne cesse de s’allonger.  Coiffeurs, chauffeurs de taxi, gérants de restaurants, professeurs de musique ou de sport, réceptionnistes d’hôtel, personnel aérien, serveurs, guides touristiques et des milliers d’autres professionnels ne savent pas comment ils vont pouvoir payer leurs factures.

L’insécurité est partout et ça se sent dans toutes les conversations. Combien de temps cela va-t-il durer ? Que dois-je faire ? Combien de temps vais-je devoir taper dans mon épargne pour me nourrir ?

C’est pourquoi les dirigeants européens doivent se lever et dire : Nous allons vous aider ! L’UE a les moyens et l’autorité de le faire, maintenant.

Certains politiques sont déjà en train d’agir, parfois de manière surprenante. Le gouvernement nord-américain vient d’annoncer que chaque citoyen américain recevra 1.000 USD pour deux mois. Le gouvernement britannique travaillerait à une mesure similaire. Des revenus exceptionnels font la une dans les médias principaux. Avant que nous ne le sachions, les dirigeants européens y viendront. Assurons-nous qu’ils ont bien compris le message. 

Depuis la dernière crise majeure en 2008, l’UE a injecté des milliards et des milliards d’euros dans un secteur financier en plein marasme. Il est maintenant temps de soutenir le peuple.

Un revenu de base est un revenu mensuel inconditionnel pour chaque personne. Il s’agit d’un montant qui permet d’assurer une sécurité basique quotidienne. Le système est simple, rapide à mettre en place et demande peu de bureaucratie. [1]

Et nous savons que les institutions européennes sont en train de travailler sur un plan de sauvetage de grande envergure. C’est le moment d’agir pour influencer les décisions et saisir l’opportunité de provoquer un grand changement.

Les crises peuvent à la fois faire ressortir le meilleur de nous mais aussi le pire. Allons vers le meilleur. Beaucoup de gens la saisissent comme une opportunité de créativité et de solidarité. L’UE doit également le faire.

Le système économique est en train de changer, maintenant, dans sa globalité. Les dogmes tombent, les discours changent, les dirigeants cherchent des solutions. Ils sont très créatifs pour sauver des banques. Ils peuvent donc l’être maintenant que 24% des Européens sont déjà au bord de la pauvreté et pourraient s’y enfoncer davantage. [2] Nous devons nous assurer que l’UE agit ! Signons !

Notes :

[1] L’UE créerait un fonds pour garantir un revenu minimum. Les États membres qui ont les bases techniques nécessaires redistribueraient l’argent et pourraient ajouter de l’argent s’ils le veulent.

[2] L’une des principales sources pourrait être ce que l’on appelle le relâchement monétaire. La Banque Centrale Européenne achèterait des titres et injecterait l’argent directement dans l’économie. La décision de la BCE du 18 mars 2020 d’allouer 750 milliards d’euros pour faire face à la crise du coronavirus montre que l’argent peut être rendu rapidement disponible, le cas échéant. https://www.ecb.europa.eu/press/pr/date/2020/html/ecb.pr200318_1~3949d6f266.en.html

 

Traduction de l’anglais, Frédérique Drouet

Catégories: Economie, Europe
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

 

Le début de la fin des armes nucléaires

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.