Journalistes : ce qui est diffusé dans les médias grand public n’est pas du journalisme

13.03.2020 - Athènes, Grèce - Pressenza Athens

Cet article est aussi disponible en: Italien, Grec

Journalistes : ce qui est diffusé dans les médias grand public n’est pas du journalisme
(Crédit image : wikimedia commons)

Nous, professionnels des médias, journalistes, photojournalistes et techniciens, déclarons que ce qui est diffusé par la majorité des médias grand public n’est pas du journalisme et n’a rien à voir avec le bien du pluralisme des médias. C’est une campagne de propagande massive visant à créer un consensus et un climat favorable à la guerre que le gouvernement et toute la bourgeoisie recherchent. La crise des réfugiés, utilisée par les gouvernements turc et grec pour servir leurs intérêts géopolitiques avec des milliers de victimes, opprimées et déracinées de leurs foyers, est décrite par la majorité des médias comme une « question nationale » qui doit être traitée pour « défendre nos frontières ».

Dans leur écrasante majorité, en ce moment critique, les médias traditionnels ont choisi de jeter à la poubelle les principes de base de l’éthique, en promouvant et en légitimant l’action des groupes d’extrême droite dans les îles et aux frontières comme la seule action « patriotique », également renforcée par les policiers. Ils censurent tout autre point de vue, réduisant au silence les voix qui critiquent le gouvernement, qualifiant ceci de « trahison ». Ils censurent les informations et les rapports à propos des milliers de personnes qui protestent contre la politique de fermeture à l’égard des réfugiés, en exprimant leur solidarité avec eux.

Il en va de même pour la crise du coronavirus. Au lieu d’adhérer au principe fondamental de la distance et de la neutralité, plutôt que d’informer le système de santé publique non préparé, les médias sont occupés à cultiver l’hystérie de masse et la peur avec des reportages dramatisés. En même temps, ils encouragent l’obscurantisme, invitent des groupes de représentants de l’Église, et dégradent délibérément la vision et les avertissements du monde scientifique.

De nombreux professionnels des médias et journalistes deviennent souvent la cible d’attaques et de harcèlement de la part de groupes de droite mais aussi de ceux qui soutiennent « l’ordre public ». Nous nous opposons à ce régime de propagande tous les jours et de nombreuses façons, en mettant notre intégrité physique en danger. Et pourtant, les syndicats de journalistes restent indifférents, acceptant de violer toute éthique dans les médias.

  • Nous appelons les syndicats à prendre des mesures immédiates à la fois pour informer et soutenir leurs collègues, vis-à-vis des propriétaires et des dirigeants des médias et du gouvernement, en montrant cette action de manière pratique, y compris par des grèves.
  • Nous appelons au respect de l’éthique et à l’abolition de la censure des voix critiques du gouvernement.
  • Nous demandons que la sécurité des travailleurs des médias attaqués par des groupes d’extrême droite soit garantie.

 

Signatures
Matina Papachristoudi journaliste
Marios Lolos, photojournaliste
George Pavlopoulos, journaliste
Yiannis Angelis, membre du conseil ESHEA
Moses Litsis journaliste
bras Nassos, Conseil général POESY
Aris Chatzistefanou journaliste
Dimitris Stamoulis, un ancien membre du conseil d’administration Espit
George Papazachariou journaliste
Aneza Zevgolis journaliste
Tasos Anastasiadis , Conseil général
POESY Athena Moos-Sypsa, caricaturiste
Hatziantoniou Natali, journaliste
Eleni Hadrianou, journaliste
Nikos
Manavis, journaliste Thanos Kamilalis, public iconographe
Constantinos Poulis, journaliste
Nadia Rumbou, journaliste
Minas Constantinou, journaliste
Alexandros Gasteratos, journaliste
Vasso Gorou, journaliste
Panagiotis Georgiou, journaliste
George Mourmouris, journaliste
Froso Pavlou, journaliste

Eleni Manolis, journaliste
Elias Tzouras, journaliste – graphiste, membre de l’ETHPTA
Apollo Liakopoulos, ESIEA Joint Council
Thrasos Abraham, journaliste
——————————————————————————— ——-
Rena Kouvelioti journaliste
Vangelis Triantis, journaliste
Nikos Papadogiannis journaliste
Stamatia Marketou journaliste
Spyros Chalikias journaliste
Danae Kiskira – journaliste Bartsokas
Marios journaliste Aravantinos
Anna Malliarou journaliste
Anna Konstantakaki journaliste
Theodorakis Sofia, publ Les abréviations
Stella Gkliana, journaliste
Helen Traian journaliste
Grigoriadis Costas, caricaturiste
Elsa Spyridopoulou journaliste
George Tsantikos journaliste
Christos Tsoutsas, producteur journaliste radio
Nikos Angelidis, journaliste
Eugenia Christopoulou journaliste
Angelo Pappas, photojournaliste
Evangelia Frantzoglou journaliste
PROBONA paix, journaliste
Kyriakos Karyotis journaliste
Kranaki Christos, journaliste
Stelios Nikitopoulos, journaliste, membre du conseil d’ administration ESIEM-I
Giannis Poullos, journaliste, membre de ESIEA
Anastasia Stamatopoulou journaliste
Fani Katsavouni, journaliste
Nelly Katsama, d journaliste
Yiannis Koutzouradis journaliste
Makis Nodaros, journaliste membre ESIEA
Anastasia Zenakou, journaliste membre d’ESIEA
Marianthi Pelevani, journaliste membre d’ESIEA

 

Signez le texte ici

Catégories: Communiqués de Presse, Culture et Médias, Europe
Tags: , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.