Différents scientifiques du monde entier sont impliqués dans la bataille pour répondre aux besoins en consommables, en particulier les masques et les stéthoscopes. Leur arme est l’impression 3D, qui peut apparemment apporter une aide dans de nombreux domaines, comme nous l’avons vu dans un précédent article sur les valves en Italie.

Cette fois-ci, des chercheurs qui ont acquis de l’expérience au sein d’une équipe médicale dans la bande de Gaza impriment des masques en 3D pour couvrir les pénuries au Canada. Selon un rapport de la Canadian Broadcasting Corporation (CBC), grâce à l’équipe du projet Glia, qui fournit des services médicaux dans les zones de grande pauvreté et de guerre en utilisant des instruments médicaux 3D peu coûteux, le Dr Tareq Loubani s’est engagé à répondre aux besoins de l’ensemble du Canada.

Selon Loubani, la situation dans les hôpitaux canadiens est similaire à celle des zones de guerre : « J’ai vraiment l’impression que nous sommes à Al-Shifa, le plus grand hôpital de la bande de Gaza, comme si nous savions que nous allons être bombardés et que nous attendions cela… c’est ce que nous ressentons. En même temps, tout s’effondre : les hiérarchies, les fournitures… Dans ces moments-là, il n’y a rien de mieux que de pouvoir offrir de la créativité. En ce moment, tous les membres du groupe pensent différemment. »