Nils Melzer, le rapporteur spécial des Nations unies sur l’affaire Julian Assange

28.02.2020 - acTVism Munich

Cet article est aussi disponible en: Allemand

Nils Melzer, le rapporteur spécial des Nations unies sur l’affaire Julian Assange
(Crédit image : actvism.org)

Le professeur Nils Melzer est titulaire de la chaire des Droits humains à l’Académie de droit international humanitaire et de droits humains de Genève et professeur de droit international à l’Université de Glasgow. Le 1er novembre 2016, il accède au poste du rapporteur spécial des Nations unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Nils Melzer à Londres

Le 4 février 2020, Nils Melzer s’est exprimé lors d’un événement public organisé par la « Campagne contre l’extradition de Julian Assange » au Royal National Hotel de Londres sur l’affaire Julian Assange, la torture psychologique, les véritables crimes de guerre, les graves violations des droits humains, les violations de la loi sous le masque de la loi, les nombreux meurtres et le pouvoir incontrôlé.

Extrait

Nils Melzer : « […] Je voudrais commencer par une métaphore que j’ai utilisée hier et lors d’autres événements, et qui, je pense, nous aide à comprendre ce qui se passe ici. Plusieurs éléphants peuvent entrer dans cette grande pièce. Mais disons que nous n’avons qu’un seul éléphant dans la pièce. Nous éteignons les lumières, et il fait noir. L’éléphant est là-bas dans le coin et maintenant je prends une lampe de poche et je la pointe dans cette pièce sombre. Je la prends et je la fais briller dans l’autre coin. Où vont-ils tous chercher ? L’autre coin, n’est-ce pas ?

Eh bien, Julian Assange a pris la lampe de poche dans cette pièce sombre et l’a pointée vers l’éléphant. L’éléphant des crimes de guerre. L’éléphant de la violation de la loi sous le masque de la loi. L’éléphant des violations flagrantes des droits humains et de leur impunité. Il a dirigé le faisceau de la lampe vers l’éléphant et celui-ci a été comme un cerf sous les projecteurs pendant quelques instants, pendant quelques semaines, le regard terrorisé.

Le monde entier discutait de la possibilité d’exposer l’éléphant, mais l’éléphant s’est emparé de la lampe et en a fait un projecteur. Il l’a tourné dans la direction opposée et a dirigé sa lumière vers Julian Assange. La pièce est devenue sombre et la seule chose que l’on pouvait voir dans la pièce était Julian Assange dans le coin et le feu du projecteur dirigé sur lui. Et maintenant, le monde entier discutait du personnage de Julian Assange et de son comportement privé.

Portait-il des pantalons longs ou courts lors de ses vidéoconférences ? A-t-il fait du skateboard à l’ambassade d’Equateur à Londres ? A-t-il bien nourri son chat ? A-t-il étalé des choses sur les murs de l’ambassade ? Donc, des choses complètement insignifiantes par rapport aux révélations qu’il avait faites.

Qui sont ceux qui sont sous les projecteurs ici ? Certainement l’État et les médias. Les médias sont le lien. Les médias sont ceux qui surveillent les gouvernements pour nous et nous attendons d’eux qu’ils nous informent et nous donnent des moyens d’action, et pas seulement qu’ils nous divertissent. Mais quand les médias parlent de skateboards, tout d’un coup, on a envie de lire à propos des skateboards.

Nous ne regardons plus l’éléphant dans le noir. Et c’est, à mon avis, de cela qu’il s’agit. C’est exactement la raison pour laquelle tout le monde se demande si Julian Assange est une bonne ou une mauvaise personne, et si ce qu’il a fait était bon ou mauvais. A-t-il pu mettre quelqu’un en danger au cours de ce processus ? Personne n’a d’indication que ses révélations n’aient jamais fait de mal à quelqu’un, mais cela pourrait être théorique, donc nous devons l’extrader pour qu’il soit jugé. Mais personne ne parle des personnes qui ont été assassinées devant les caméras. Ils n’ont pas seulement été mis en danger, ils ont été assassinés. […] Le temps est venu de réaliser ce dont il s’agit : nous ne pouvons pas permettre aux États d’avoir un pouvoir illimité ».

Vidéo complète :

Pour voir la vidéo ( 17′ 38′′ ) avec les sous titres en français : 1. Cliquez sur l’icône Sous-titres (rectangle blanc en bas a droite de la fenêtre du lecteur vidéo).   2. Cliquez sur l’icône Paramètres (roue dentée en bas à droite), puis cliquez successivement sur Sous-titres, puis sur Traduire automatiquement.    3. Dans la fenêtre qui s’ouvre, faites défiler la liste des langues et cliquer sur Français.

Consultez la transcription complète du discours de Nils Melzer en français ici

 

Traduction, Maryam Domun Sooltangos

Catégories: Culture et Médias, Droits humains, International
Tags: , , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Recherchez

Journée de la Nonviolence

Journée de la Nonviolence

Catalogue de documentaires

Mobilisons-nous pour Assange!

App Pressenza

App Pressenza

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

xpornplease pornjk porncuze porn800 porn600 tube300 tube100 watchfreepornsex

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.