Plus de deux tiers des pays soutiennent le Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires

23.10.2019 - International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Allemand

Plus de deux tiers des pays soutiennent le Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires

Comment démontrer qu’un changement s’opère alors qu’il ne se fait que petit à petit et la plupart du temps derrière des portes closes ? Au sein de l’ICAN nous faisons en sorte de communiquer dans le monde entier dès que nous apprenons qu’un nouveau pays ou leader prend la décision de soutenir le Traité des Nations Unies sur l’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN). Néanmoins, rien n’est mieux que de regarder la situation au global.

Aujourd’hui, le nouveau rapport publié par notre partenaire Norwegian People’s Aid dépeint ce qui suit :

  • Plus de deux tiers des pays du globe (135) soutient le TIAN, et l’ont signé, ratifié ou adhéré, ou encore ont voté en sa faveur auprès des Nations Unies.
  • Seulement neuf pays détiennent des armes nucléaires et ont le pouvoir de mettre le monde en péril. Leur rhétorique et actions démontrent qu’ils se sont lancés dans une nouvelle course aux armes nucléaires :
    • La force explosive totale de leur arsenal nucléaire actif équivaut à 1.9 millions de kilotonnes de TNT. Cela signifie que ces 9 états ont la capacité de libérer une puissance de feu équivalente à 245 kg de TNT par personne vivant sur terre.
    • Durant la période de référence de ce rapport, il y a eu une douzaine d’exemples de rhétorique nucléaire intense et de menaces fermes d’utilisation d’armes nucléaires de la part de certains états détenteurs de l’arme nucléaire, par le biais des ministères des affaires étrangères et des dirigeants des pays, dans leurs discours et sur Twitter.
    • Entre septembre 2018 et août 2019 les états détenteurs de l’arme nucléaire ont mené près de 50 essais avec des missiles à capacité nucléaire.
  • Au-delà des 9 états détenteurs de l’arme nucléaire, 31 états se rendent complices puisqu’ils soutiennent ou approuvent l’utilisation d’armes nucléaires pour leur compte. 
  • Malgré cela une grande majorité agit pour la fin des armes nucléaires. Le TIAN progresse vers une entrée en vigueur, dès que 50 états en feront partie. Lors de l’écriture du rapport, le TIAN avait atteint la seconde meilleure performance en terme de rapidité d’adhésion aux traités sur les armes de destruction massive.

Ces données sont issues de l’édition 2019 du rapport du Norwegian People’s Aid, le rapport de surveillance pour l’interdiction des armes nucléaires, qui a été communiqué aujourd’hui au siège des Nations Unies à New York.

En savoir plus sur le rapport de surveillance pour l’interdiction des armes nucléaires

Cette dernière édition du rapport de surveillance pour l’interdiction des armes nucléaires fournit aux militants de l’ICAN des données pour expliquer pourquoi le monde est prêt à mettre fin aux armes nucléaires. Avec ce rapport de surveillance, il est possible de voir ce que chaque pays entreprend, ou non, pour mettre fin aux armes nucléaires, et comment il se situe par rapport au reste du monde.

Que fait votre pays sur banmonitor.org

Nous comptons sur vous pour nous aider à communiquer rapidement et largement ce rapport de Norwegian People’s Aid. La plupart des pays sur notre planète sont prêts à mettre fin aux armes nucléaires, un changement est en marche.

 

Traduction de l’anglais : Frédérique Drouet

Catégories: International, Paix et Désarmement, Relations internationales
Tags: , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.