Pour la troisième fois, le bureau du procureur général a demandé à la Cour nationale de justice de demander à Interpol de capturer l’ancien président Rafael Correa. Il a déjà été demandée à deux reprises, mais Interpol l’a rejeté parce qu’il n’était pas conforme aux exigences.

L’ex-président a été accusé de corruption, d’association illicite et de trafic d’influence, et le montant dont il est accusé par le ministère public est apparemment de 6 000 dollars. La défense de l’ancien président Correa a déclaré que l’accusation n’a pas de preuves et qu’elle en appellera à nouveau dès que la cour aura statué.

Pour sa part, l’ancien Président Correa a immédiatement publié sur son compte Twitter les reçus du prêt pour le montant qu’il avait demandé au fonds des employés de la Présidence de la République et dont le paiement a pris fin en août 2015. Dans une interview accordée à Hispan TV, l’ex-président a assuré qu’il n’avait aucune expectative quant au changement de décision de la juge Daniella Camacho, et que tout cela ne prendrait fin que lorsque la situation changerait dans le pays.

La juge Camacho a également dans son bureau l’affaire qui suit l’ancien président pour l’affaire dite « Balda ».