Rendre immédiatement l’archipel des Chagos à Maurice

25.07.2019 - Colonialism Reparation

Rendre immédiatement l’archipel des Chagos à Maurice
(Crédit image : Uwe Dedering [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)])

Colonialism Reparation se félicite que l’Assemblée générale des Nations Unies ait confirmé que le processus de décolonisation de Maurice n’a pas été juridiquement achevé en donnant au Royaume-Uni six mois de temps pour le retrait sans conditions de son administration coloniale des l’archipel des Chagos et il demande que le Royaume-Uni présente des excuses et des dédommagements pour la déportation des habitants originaires et pour l’entière période de domination coloniale britannique.

Le 22 mai 2019, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 73/295 (Avis consultatif de la Cour internationale de Justice sur les effets juridiques de la séparation de l’archipel des Chagos de Maurice en 1965) présentée par le Sénégal au nom du Groupe des États africains.

L’Assemblée générale “se félicite de l’avis consultatif donné par la Cour internationale de Justice le 25 février 2019 sur les effets juridiques de la séparation de l’archipel des Chagos de Maurice en 1965” et “exige du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord qu’il procède au retrait de son administration coloniale de l’archipel des Chagos de manière inconditionnelle dans un délai maximum de six mois à compter de l’adoption de la présente résolution, permettant ainsi à Maurice de parachever la décolonisation de son territoire dans les plus brefs délais”.

L’Assemblée générale “prie instamment le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord de coopérer avec Maurice en facilitant la réinstallation des nationaux mauriciens, y compris ceux d’origine chagossienne, dans l’archipel des Chagos, et de n’opposer aucune entrave ni obstacle à cette réinstallation” et “demande à tous les États Membres”, “à l’Organisation des Nations Unies et à toutes ses institutions spécialisées” et “aux organisations internationales, régionales et intergouvernementales, y compris celles instituées par un traité,” de “soutenir la décolonisation de Maurice, qui doit intervenir dans les plus brefs délais, et de s’abstenir d’entraver ce processus en reconnaissant toute disposition prise par le Territoire britannique de l’océan Indien ou en son nom, ou en donnant effet à une telle disposition”.

La résolution a été adoptée avec 116 votes à faveur, à 6 contraires et à 56 abstenus et a été accueillie favorablement par Maurice, par les associations Groupe réfugiés Chagos et UK Chagos Support, par l’Inde, par le leader de l’opposition du Royaume-Uni et aussi par le Madagascar, qui pourraient entamer un parcours similaire pour les îles Éparses, par l’Argentine, pour les Malouines, et par Chypre, pour Akrotiri et Dhekelia.

Colonialism Reparation se félicite que l’Assemblée générale des Nations Unies ait confirmé que le processus de décolonisation de Maurice n’a pas été juridiquement achevé en donnant au Royaume-Uni six mois de temps pour le retrait sans conditions de son administration coloniale de l’archipel des Chagos et il demande que le Royaume-Uni, au-delà à rendre immédiatement les îles Chagos à Maurice, présente des excuses et des dédommagements pour la déportation des habitants originaires et pour l’entière période de domination coloniale britannique.

Catégories: Afrique, International, Relations internationales
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre service de news quotidien.

Mobilisations quotidiennes EN DIRECT à Santiago 14.12.19

Le début de la fin des armes nucléaires

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

documentaire « RBUI, notre droit de vivre »

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.