Pour la première fois dans l’histoire de l’Afrique du Sud, la moitié des ministres sont des femmes.

Le président Cyril Ramaphosa a annoncé ce 30 mai la composition du nouveau gouvernement, puis a publié la vidéo de son discours sur les réseaux sociaux.

« Pour la première fois dans l’histoire de notre pays, la moitié des ministres sont des femmes – a dit Ramaphosa – nous avons également inclus un nombre important de jeunes ».

Les 28 ministres entrent en fonction après la confirmation du « African National Congress » (ANC) lors des dernières élections législatives, tenues le 8 mai.

L’ancien parti de Nelson Mandela est resté premier suite aux élections dans le pays, mais a perdu une vingtaine de sièges.

« Il semble – note le journal local Mail&Guardian – que, rompant avec la tradition, le cabinet présidentiel a suivi un processus de consultation approfondi, décrit comme sans précédent par rapport à ceux tenus par les présidents de la ANC ».