Les énergies renouvelables sont un meilleur investissement que le captage du carbone pour lutter contre le changement climatique

12.04.2019 - Londres, Royaume-Uni - Silvia Swinden

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien, Grec

Les énergies renouvelables sont un meilleur investissement que le captage du carbone pour lutter contre le changement climatique
(Crédit image : Frank J. (Frank John) Aleksandrowicz, 1921-, Photographe (NARA record: 8452210) • Creative Commons)

 Selon un rapport publié par le Science Daily, « les panneaux solaires et les éoliennes, ainsi que le stockage d’énergie, offrent un meilleur espoir pour faire face au changement climatique que la capture du carbone des centrales à combustibles fossiles, selon une nouvelle étude. De nouvelles recherches montrent que les ressources qui seraient utilisées pour développer et mettre en œuvre des technologies de captage du carbone seraient mieux investies dans la création de panneaux solaires et d’éoliennes et dans le développement d’options de stockage d’énergie pour les entretenir ».

Une équipe internationale de chercheurs des universités de Lancaster, Khalifa, Clemson, Arctique et Florence a publié ses conclusions, qui montrent que l’investissement dans les énergies renouvelables comme la solaire et celle du vent serait plus efficace pour lutter contre le changement climatique que les technologies de capture du carbone encore insuffisamment mises à profit.

L’étude « a calculé la production d’énergie après avoir pris en compte l’énergie nécessaire à la création et au fonctionnement du système, pour les technologies de captage du carbone à travers un certain nombre de centrales à combustibles fossiles – y compris le charbon et le gaz naturel ».

« Ils ont comparé ces résultats avec l’efficacité énergétique de l’énergie investie dans les systèmes d’énergie renouvelable, comme les parcs éoliens et les panneaux solaires, combinés à divers types de systèmes de stockage d’énergie, comme les batteries, l’hydrogène ou l’énergie hydraulique pompée, et ont constaté que les pires cas d’énergie renouvelable, avec stockage, sont comparables aux meilleurs exemples de capture du carbone ».

Il y a eu de la concurrence dans l’industrie des combustibles fossiles pour essayer de justifier son utilisation continue au lieu de passer aux énergies renouvelables, en essayant de développer des technologies qui réduisent leurs effets sur le changement climatique, dont le captage du carbone, mais il y a eu d’autres propositions, parfois sinistres, comme la géo-ingénierie, qui consiste à injecter du dioxyde de soufre ou d’autres particules d’aérosol pour diminuer la chaleur du soleil. Non seulement ils perdent un temps précieux sur la nécessité désormais urgente de lutter contre le changement climatique en investissant dans des énergies renouvelables qui ont déjà fait leurs preuves et qui sont toujours moins chères, mais ils éliminent également le principe de précaution, car un mauvais calcul pourrait entraîner une nouvelle glaciation, mais ils ignorent totalement le fait que le réchauffement climatique ne résulte pas uniquement du charbon, du gaz et du pétrole brûlés.

Santé

L’OMS prévient « qu’il y a 4,2 millions de décès par an dus à l’exposition à la pollution de l’air ambiant (extérieur), 3,8 millions de décès par an dus à l’exposition des habitations aux vapeurs de cuisine et combustibles sales et, le 91% de la population mondiale vit là où la qualité de l’air dépasse les limites fixées dans ses directives de l’OMS ».

« La pollution de l’air ambiant dans le monde entier représente :

  • 29% de tous les décès et maladies liés au cancer du poumon
  • 17 % de tous les décès et maladies dus à des infections aiguës des voies respiratoires inférieures
  • 24 % de tous les décès dus à un AVC
  • 25% de tous les décès et maladies dus à des cardiopathies ischémiques
  • 43 % de tous les décès et maladies dus à la maladie pulmonaire obstructive chronique

Les polluants les plus préoccupants pour la santé publique sont les particules (PM), l’ozone (O3), le dioxyde d’azote (NO2) et le dioxyde de soufre (SO2) ».

L’étude met en évidence la grande capacité de pénétration des petites particules dans les poumons et la circulation sanguine, avec une attention particulière pour les enfants (voir un autre rapport de Science Daily) et les femmes enceintes. Aucune quantité de captage du carbone ne pourrait éliminer complètement ces risques.

De puissants groupes de pression sur les combustibles fossiles, y compris ceux du gouvernement, comme Donald Trump, soutiennent que les énergies renouvelables sont coûteuses et ne peuvent pas répondre à tous les besoins énergétiques de l’humanité. Le premier n’est plus vrai et le second dépend de la volonté politique d’investissement et de recherche, mobilisée par des populations bien informées et actives.

Le système

Les nouvelles générations associent avec justesse le changement climatique aux problèmes de santé, mais aussi à l’ordre socio-économique de fortes inégalités, non seulement dans les conditions de vie, mais aussi dans l’espérance de vie, la concentration malhonnête de la richesse et l’empreinte carbone différentielle dans laquelle les pauvres subissent les conséquences de la pollution des riches.

Des propositions telles que le New Deal Vert reflètent la nécessité d’un changement dans tous ces domaines et sont actuellement examinées par d’autres politiciens progressistes (le dirigeant travailliste Jeremy Corbyn a rencontré Alexandria Ocasio-Cortez à cette fin). Les diffamations furieuses dirigées contre les personnes et les idées doivent nous faire prendre conscience que de tels changements sont vraiment possibles.

Catégories: Ecologie et Environnement, International, Politique, Santé
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.