Un appel pour deux urgences : Accélérer les ratifications du TIAN Traité sur l’interdiction des armes nucléaires et relancer un vrai désarmement nucléaire

28.03.2019 - Luigi Mosca

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol, Italien, Grec

Un appel pour deux urgences : Accélérer les ratifications du TIAN Traité sur l’interdiction des armes nucléaires et relancer un vrai désarmement nucléaire
Carte des votants lors de l’adoption du traité le 7 juillet 2017 (Crédit image : NordNordWest, CC BY-SA 3.0 de)

Nous, membres de l’Association « Abolition des Armes Nucléaires », adressons d’abord un appel pressant à tous les Etats à signer et ratifier le TIAN. En effet, nous sommes impatients de voir le TIAN entrer en vigueur, et devenir ensuite un ‘Traité coutumier’, pourquoi ?

Parce-que ce Traité va jouer au moins deux rôles essentiels :

1) Il va rendre définitivement illégales les armes nucléaires au regard du Droit International (comme déjà l’avaient été les armes biologiques et chimiques) en les stigmatisant ainsi pour toujours et par là tous les acteurs qui s’acharnent à les garder et sans cesse les moderniser (responsables politiques et militaires, instituts de recherches, industries, banques, …)

2) Une fois ces armements éliminés, le TIAN aura la fonction cruciale d’en assurer l’irréversibilité.

D’autre part, nous adressons un appel aux Etats dotés d’armements nucléaires et à leurs alliés, afin qu’ils enclenchent un processus de désarmement effectif avant qu’il ne soit trop tard ! Pourquoi ?

Parce qu’il y a actuellement un risque de plus en plus réel d’éclatement d’une Guerre nucléaire régionale et/ou mondiale. En effet, nous étions déjà, d’après les scientifiques de la ‘Doomsday Clock’, à « deux minutes de minuit », avant même toute la série d’initiatives catastrophique de Donald Trump depuis le début de 2018, dont la sortie des USA de l’accord de Vienne avec l’Iran sur son programme nucléaire, ainsi que du Traité INF (Intermediate-range Nuclear Forces) de 1987.

Or, les vrais ennemis de chaque Etat, ne sont pas d’autres Etats : les vrais ennemis sont communs à tous les Etats (climat, environnement, injustice sociale, épidémies, terrorisme, …) et l’ennemi commun N°1 est le risque qu’une guerre nucléaire éclate quelque part dans le monde, sachant en plus que les « pays dotés » en seraient les cibles privilégiées.

Voici alors deux suggestions :

Renégocier le Traité INF, en l’ouvrant également à d’autres Etats que les USA et la Russie (la Chine, …)

 Former un groupe de travail (WG9), constitué surtout d’experts reconnus de tous les 9 pays « dotés », afin qu’il puisse définir une feuille de route réaliste pour un désarmement nucléaire multilatéral, à effectuer avant qu’il ne soit trop tard.

Cette initiative devrait être lancée par le(s) plus « éclairé(s) » parmi les Etats nucléaires.

A ce point il n’y aura plus aucun obstacle qui puisse empêcher les Etats « dotés » de signer et ratifier le TIAN.

Catégories: Communiqués de Presse, International, Paix et Désarmement
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.