Ce samedi 9 février 2019, l’Acte 13 a eu un ton de réponse à la “loi anti-casseur”, dénoncée par certains manifestants, en plus des revendications traditionnelles des Gilets Jaunes, comme le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC).

Des manifestations ont eu lieu dans toute la France, selon le gouvernement 51 400 personnes se sont mobilisées, selon le compteur des Gilets Jaunes Le Nombre Jaune 110 000 personnes, et selon le Syndicat ‘France Police – Policiers en colère’, 240 000 personnes.

Les mobilisations (connues et comptées) ont eu lieu sur une centaine de points ; les principales manifestations ont eu lieu dans différentes villes comme Paris, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Nice, Marseille, Dijon, Lorient, Rouen, Metz, Châlons-en-Champagne ou Niort. D’autres types de mobilisations se sont données sur des péages, rond-points, points de blocage et points de rassemblements.

La souffrance et la colère qui s’exprime sont énormes, la détermination des gens est totale : “on va revenir 20 ou 30 fois si c’est nécessaire” disait une participante. La réponse du gouvernement continue à être la violence, une dérive sécuritaire face à une contestation qui ne cède pas.

En outre, l’adhésion au mouvement est croissante : un sondage diffusé ce 7 février révèle que 64% des Français soutiennent les Gilets jaunes et 77% pensent que la mobilisation est justifiée.

Photos : Mauricio Alvarez