Manifestation contre la société BP pour attirer l’attention sur l’utilisation du phosphore blanc en Papouasie occidentale

20.01.2019 - New York, Etats-Unis - Pressenza New York

Cet article est aussi disponible en: Anglais, Espagnol

Manifestation contre la société BP pour attirer l’attention sur l’utilisation du phosphore blanc en Papouasie occidentale
Union Square, New York : BP Die In (Photo David Andersson)

 

Des militants contre le changement climatique se sont rassemblés à Union Square, à New York, en solidarité avec les peuples indigènes de Papouasie occidentale, pour exiger que la multinationale pétrolière BP :

  • Arrête de soutenir le génocide militaire indonésien en Papouasie occidentale
  • capte le carbone émis par Tangguh, une importante usine de gaz naturel liquéfié en Papouasie occidentale.

Tangguh, l’une des plus grandes installations d’extraction de gaz au monde, a une valeur estimée à 128 milliards $US et repose sur 14 000 milliards de mètres cubes de gaz. Chaque année, plus de 4 millions de tonnes de CO2 sont rejetées par Tangguh. Les extensions en cours doubleront la production et les émissions de gaz à effet de serre pour atteindre 8 millions de tonnes par an.

La manifestation, sous forme de die in [NdT : en simulant la mort], a attiré l’attention sur le phosphore blanc – une arme chimique interdite – utilisé le mois dernier par l’armée indonésienne en Papouasie occidentale. Le phosphore blanc brûle la peau et la chair jusqu’à l’os. En décembre, des hélicoptères indonésiens ont largué du phosphore blanc sur quatre villages des hautes terres de Papouasie occidentale.

Les forces de sécurité privées de BP – composées de militaires et de policiers indonésiens à la retraite – collaborent ouvertement avec l’armée indonésienne : BP échange des informations avec l’armée indonésienne, et la police et les officiers militaires indonésiens assurent la formation des forces de sécurité de BP. La société BP verse également des paiements directs à l’armée et à la police indonésiennes : depuis 2010, BP a versé 670 000 dollars à la police indonésienne et, en novembre 2018, les comptes de BP font état de 266 000 dollars versés à la police pour les opérations conjointes de sécurité en 2016.

Les manifestants exigent que BP mette fin à ces paiements aux forces de sécurité indonésiennes et arrête la production à l’usine de gaz naturel liquéfié de Tangguh tant que les technologies adéquates de captage du carbone ne sont pas opérationnelles.

Prochainement, le 26 janvier, Extinction Rebellion va coordonner une action directe majeure à New York.

 

Traduit de l’anglais par la rédaction francophone

Catégories: Amérique du Nord, Ecologie et Environnement, International, Reportages photo
Tags: , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

2ème Marche Mondiale pour la Paix et la Nonviolence

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.