Pourquoi êtes-vous dans la manifestation d’aujourd’hui [N.d.E. Acte 9, 12.01.2019] ?

Je suis ici pour défendre notre pouvoir d’achat, pour que les retraites et les salaires soient indexés sur l’inflation. Tous les retraités n’arrivent plus à vivre décemment maintenant puisqu’ils perdent tous les ans du pouvoir d’achat, par exemple j’ai des amis entre 70 et 80 ans qui sont obligés de continuer à travailler, l’une qui va avoir 80 ans est debout toute la journée dans un commerce pour pouvoir arriver à payer son loyer et manger décemment, voilà, ça c’est très difficile.

Les handicapés aussi sont laissés pour compte, on demande donc un référendum d’initiative citoyenne pour que l’on puisse régler tous ces problèmes.

Que pensez-vous du ‘grand débat’ proposé par le gouvernement ?

Je pense que c’est du vent, en fait dès le départ on sait que ça va être truqué, nous, ça ne nous satisfait pas.

Ça serait quoi alors ce ‘grand débat’? Comment le voyez-vous ?

Ce serait que n’importe quel citoyen puisse poser des questions et que tout le monde puisse en débattre, pas simplement au gouvernement de prendre toutes les décisions.

Vous croyez que ce mouvement, dans la forme qu’il prend, va aboutir à quelque chose ?

On est en train d’évoluer, je pense qu’il faut effectivement qu’on se construise davantage, qu’on se structure davantage, mais j’espère qu’on arrivera au bout.

Crédits photos : Brigitte Cano / Mauricio Alvarez