Un effet démonstratif : la lutte pour le maintien de la maternité du Blanc (Indre, France)

30.11.2018 - Le Blanc, France - Rédaction France

Un effet démonstratif : la lutte pour le maintien de la maternité du Blanc (Indre, France)

Par Denis Dégé

Je souhaite témoigner de cette magnifique expérience qui s’est déroulée au Blanc, une petite ville du Centre de la France, car elle révèle ce qui se passera dans les temps futurs. J’ai suivi depuis de nombreux mois le conflit pour le maintien d’une maternité et d’un hôpital dans une zone rurale, délaissée par l’État depuis de trop nombreuses années.

La violence économique imposée par une minorité

Tout conflit social, doit être expliqué dans un cadre majeur (dans une vision structurelle) qui est celui de la violence économique qui a remplacée les anciennes valeurs de la démocratie et du progrès social. Cette violence produit une déstructuration de plus en plus rapide de la société.

Aujourd’hui, nous votons pour des personnes qui demain nous trahirons. Les partis représentent le seul intérêt des groupes financiers et des lobbies. Le résultat c’est qu’une grande partie de la population est exclue du progrès et que toutes les avancées sociales sont remises en question. Les services publics disparaissent ou sont réduits. Les zones rurales et les banlieues en France vivent durement toutes les mesures qui visent à faire “des économies”. Mais chacun constate l’imposture : les riches deviennent toujours plus riches. Le fossé se creuse entre une petite minorité hypocrite, cynique, corrompue par l’argent et le pouvoir et une majorité qui ne sait pas comment elle pourra vivre demain.

Le désenchantement est total. On ne croit plus dans les partis ou les syndicats traditionnels. Il y a très peu de participation aux élections et encore moins d’implication dans la vie sociale.

Cette désillusion totale cache de nouveau phénomènes. Beaucoup comprennent qu’on ne peut plus rien attendre des dirigeants. Alors, depuis quelques années, quelque chose de nouveau et de très intéressant naît de ce désastre. Il commence à y avoir des colères qui s’expriment, comme actuellement le mouvement des Gilets Jaunes, en France.

La naissance de nouvelles formes de démocratie réelle

Quelques personnes vont plus loin et souhaitent une action organisée, qui peut présager des formes de désobéissance civile. D’autres personnes font le choix de vivre autrement ou sans les contraintes du système. Un peu partout, la population se rebelle et s’organisent alors qu’avant elle serait restée muette.

Tous ces actes doivent être soutenus et valorisés. Ce sont les nouveaux fondements de la démocratie, celle-ci doit renaître de la base sociale, dans les quartiers, dans les petites villes et donner naissance à une “réelle démocratie” préoccupée par le bien de tous et qui va s’accaparer par elle même le pouvoir et les services de santé, d’éducation et le bien être qui lui ont été volés.

Dans cette lutte, il y aura beaucoup d’expériences de différentes qualités, certaines se feront broyer par les idéologies violentes. D’autres seront des références, des effets démonstratifs qui montrent beaucoup d’intérêt, malgré leur échec apparent.

L’expérience de la fermeture de la maternité du Blanc

Je vais chaque mois voir ma mère dans cette petite ville du Blanc. Étant enfant j’étais à l’école élémentaire et ensuite j’y retournais à chaque vacances… j’y suis très attaché. C’est pourquoi la lutte pour la Maternité de cette petite ville de 6500 habitants m’a beaucoup touché et émerveillé. Ce territoire est le plus pauvre de la région Centre, il est peu peuplé et malgré son petit nombre d’habitants, Le Blanc possède, entre autre services, un hôpital. Sans ces services les habitants devraient faire de longs trajets. C’est pourquoi le projet de fermeture de la Maternité a mis le feu aux poudres. Comment imaginer qu’une maman devant rapidement accoucher fasse une heure sur les petites routes de campagne ?[1]

Depuis de nombreuses années, la situation de l’hôpital du Blanc n’a cessé de se détériorer. En particulier depuis que le site dépend du centre hospitalier de Châteauroux, aucune considération pour les besoins des patients, ni ceux du personnel, n’a été apportée. La direction de l’Hôpital de Châteauroux ne semble pas capable de gérer ni son établissement, ni celui du Blanc. Il y a un manque criant de personnel pour ses différentes activités.

Un récent rapport du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie[2] reconnaît l’importance de l’hôpital de proximité et conseille d’en créer 500 à 600 afin que les problèmes de santé soient traités au plus près des personnes. Et, concernant les maternités, il affirme que celles qui sont toujours ouvertes sont saturées. En France, ces dernières années, la moitié des maternités de proximité ont été fermées.

Malgré un dossier qui aurait mérité l’attention de l’administration et du Ministre de la Santé, la décision de fermer la maternité est tombée en Octobre. Laissant aux habitants la saveur de la trahison et l’idée que désormais l’État (hier encore préoccupé de la santé de son peuple) les abandonnait définitivement. La population se sent en danger, d’autant plus que les autres services hospitaliers ont déjà été menacés.

L’action coordonnée par le Comité De Défense Du Centre Hospitalier Du Blanc[3] et du Collectif Cpasdemainlaveille[4] continue. Cette action reste une référence dans ce territoire qui aurait pu paraître endormi ou résigné à l’idée de devenir un désert médical. En plus d’avoir su mobiliser une grande proportion de la population à plusieurs reprises, ce qui étonne c’est le nombre d’activistes, de personnes prêtes à se bouger et la créativité des actions organisées :

  • La marche des oreilles, du Blanc à Paris qui a lieu actuellement ;
  • Occupation de la maternité après la décision de fermeture ;
  • Manifestations pour informer la population des méthodes d’accouchement sur une route de campagne ;
  • Démission d’un grand nombre d’élus, ce qui a donné un grand retentissement médiatique dans tout le pays ;
  • Etc.

La fermeture de la maternité à été décidée de manière autoritaire par l’administration avec la complicité du Maire de Châteauroux (situé à 60 km et seul représentant élu) et sans consultation des habitants.

La colère des habitants donne naissance à l’action et à une nouvelle conscience

Certains individus fatalistes pourraient y voir un échec, mais cette lutte permet d’abord à chacun de prendre conscience de la violence de l’état. Ces expériences de “démocratie réelle” permettent d’exercer une influence croissante sur de vastes couches de la population, orientant par son action la transformation sociale.

La “juste colère” des habitants est la racine des transformations futures de notre société qui se désintègrera si elle ne donne pas des réponses aux préoccupations de la population.

Cette nouvelle démocratie commencera a jaillir de la base sociale ou seront utilisés tous les moyens pour s’informer, se réunir, se coordonner et décider par nous-mêmes de l’évolution que nous voulons donner a notre vie et à notre société. Cette révolution sociale aura pour priorité le bien-être de tous, en priorisant les questions de santé, d’éducation et de cadre de vie.

Un exemple de rébellion citoyenne parmi des milliers

Aujourd’hui des milliers de personnes s’organisent en parlent de leur préoccupations personnelles, mais en s’organisant elles sont aussi au service de tout un territoire. Elles n’ont pas forcément un parcours de militant, simplement elles adoptent la meilleure attitude : le rejet de la violence et de la dictature de la finance.

L’action réalisée au Blanc est un exemple parmi beaucoup d’autres.

Remercions-les, regardons-les, soutenons-les. De manière invisible, et le plus souvent sans l’appui des grands médias, ils font beaucoup pour l’avenir.

 

Notes

[1]             De nombreux rapports soulignent que toute modification qui laissera une population actuellement couverte à plus de 45 minutes d’un établissement d’accouchements, augmentera le risque extra hospitalier, donc le risque global pour cette population.

[2]             Contribution à la transformation du système de santé HCAAM, 5 Juin 2018. http://www.securite-sociale.fr/IMG/pdf/rapport_hcaam_2018.pdf

[3]             https://fr-fr.facebook.com/defense.hopital.leblanc/

[4]             https://fr-fr.facebook.com/Cpasdemainlaveille-254250018667898/

 

Liens :

https://www.change.org/p/monsieur-le-premier-ministre-edouard-philippe-contre-la-fermeture-de-la-maternit%C3%A9-du-blanc-36

Catégories: Europe, Opinion, Santé
Tags: , , , , ,

Newsletter

Indiquez votre adresse e-mail pour vous inscrire à notre service de news quotidien.


vidéo 10 ans de Pressenza

App Pressenza

App Pressenza

Milagro Sala

je vis: documentaire interactif en Grèce

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

International Campaign to Abolish Nuclear Weapons

Archives

Except where otherwise note, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International license.